La sanza


« Il est bon de savoir quelque chose des moeurs de divers peuples, afin

 de juger des nôtres plus sainement, et que nous ne pensions pas que

tout ce qui est contre nos modes soit ridicule et contre raison, ainsi

qu’ont coutume de faire ceux qui n’ont rien vu … »

 Descartes  (Discours de la Méthode)

 

« The understanding increases enjoyement »

Nelson Rockfeller


 

SANZA

 

 

(Mbira – Likembe – Kalimba – Thumb Piano – Finger Piano)

 

La sanza, ce petit instrument de musique typiquement africain, qui fut jadis un des plus populaire de l’Afrique Noire, est aujourd’hui comme beaucoup d’autres instruments de musique traditionnels tombé en désuétude par les processus d’acculturation des traditions musicales des sociétés tribales.

Cet ensemble de plus de 300 sanza provenant de différentes régions d’Afrique Noire, ne représente qu’un échantillon du thème « sanza africaine ». Si elles ne sont pas nécessairement des chefs – d’oeuvres, la majorité n’en n’ont pas moins « un vécu » que leur a donné un long usage.

Les informations les concernant ont été tirées de nombreux ouvrages traitant des instruments de musique traditionnels d’Afrique Noire et plus particulièrement dans deux de ceux-ci:

– J.S. LAURENTY: Les sanza du Congo (Musée Royal de l’Afrique Centrale de Tervuren – 1962)

– François BOREL: Les sanza (Musée d’Ethnographique de Neuchâtel – 1986).

Soit puisées dans une documentation personnelle, ou obtenues auprès des personnes qui mon procuré ces sanza et qui par leur métier, détiennent d’utiles renseignements concernant leur origine.

 

Source: Photo Charles Hénault

Légende: Musicien avec sanza sur calebasse

Pays: R.D. Congo

Fb/ch02

 

 

Source: Photo J. Keita – 2001

Légende: Jeune fille Mursi jouant de la sanza

Pays: Ethiopie (région Mursi)

Fb/cp19

 

 

Source: Carte postale – avant 1940

Légende: Some say that singing is a sort of art, I think myself it’s pouring out one’s heart Africa

Pays: –

Fb/cp01

 

 

 

 

INTRODUCTION

« Pour l’Africain, on peut dire que la musique est davantage la vie qu’une part de celle-ci ».

Kirby (1934)

« Le village où il n’y a pas de musicien n’est pas un endroit où l’homme puisse rester ».

 Proverbe Dan

Depuis la plus tendre enfance la musique et la danse font partie de la vie des africains en scandant le rythme de l’existence:

« La musique est présente dans tous les domaines d’activité, de la chasse à la pêche, en passant par les travaux des champs, le pilage du mil, la danse. La musique est naturellement de toutes les fêtes ou cérémonies: fêtes rurales ou saisonnières, cérémonies pour conjurer le sort, calmer les esprits malfaisants ou remercier les dieux protecteurs et les génies tutélaires. Elle préside aux événements importants de la vie: naissance, initiation, fiançailles, mariage, funérailles ».

« L’Afrique Noire possède une infinie variété d’instruments de musique traditionnels. De facture tantôt extrêmement soignée, tantôt  sommaire, ils ont tous un point commun: ce ne sont jamais des instruments de série. En Afrique les artisans luthiers sont rares, et d’une manière générale, le musicien fabrique lui-même son instrument et lui donne sa perso
nnalité grâce à des artifices variables d’un individu à l’autre. De même, le musicien – luthier communique à son instrument la langue que ce dernier parlera, et qui est celle de l’homme lui-même ». (F. Bebey – 1969)

Source: Photo Charles Hénault – 1975

Légende: Danse d’initiation chez les Lengola

Pays: R.D. Congo

Fb/div02

En plus de sa raison d’être: « émettre des sons structurés, qui son perçus comme musicaux et donc signifiants, par ses usagers », l’instrument de musique traditionnel comporte souvent une dimension supplémentaire déterminée par le rôle fonctionnel et symbolique qu’il joue dans la société. Son usage relève bien souvent du domaine de la religion, de la magie ou de l’exercice du pouvoir temporel ou spirituel:

en intervenant comme moyen de communication privilégié entre la communauté et l’individu et les forces surnaturelles. D’une manière générale l’instrument joue un rôle primordial dans la plupart des rites religieux destinés à honorer les divinités et les esprits (mânes, ancêtres, génies) à des fins propitiatoires.

en transmettant des messages de caractère linguistique ou des signaux sonores.

 Malgré leur très grande diversité, les instruments de musique traditionnels d’Afrique Noire peuvent être rangés dans la classification de Hornbostel / Sachs, classification quasi universellement adoptée par les organologies et les muséologues; elle se fonde conjointement sur les propriétés sonores de la matière et de l’air et sur quelques procédés de mise en vibration qui prévaut et divise les types instrumentaux en quatre catégories:

Les idiophones: le son est produit par la vibration de la matière elle-même sans avoir recours à celle de cordes ou de membranes ni par déplacement d’air.

Les membranophones: le son est produit par la vibration d’une ou de deux membranes tendues.

Les cordophones: le son est produit par la vibration d’une ou de plusieurs cordes  tendues en les pinçant, en les frottant ou en les frappant.

Les aérophones:  l’air est le principal élément vibratoire.

Ces quatre catégories étant elles-mêmes subdivisées suivant un certain nombre de critères, parmi lesquels (cordophone exceptés) un des plus important est le mode d’ébranlement.

Remarquons que de nombreux instruments de musique produisent les sons selon deux, voire trois ou quatre principes acoustiques distincts, ce qui rend leur détermination typologique discutable. C’est donc le mode d’obtention du son le plus important ou le plus distinctif qui est retenu comme critère organologique déterminant.

Dans les collections des musées, les idiophones sont de loin les plus nombreux et les plus diversifiés. Ils représentent près de 50% de l’ensemble des instruments de musique traditionnels d’Afrique Noire répertoriés dans leurs réserves. Il ne faut pas oublier que deux des traits essentiels de la musique africaine sont le rythme et la prédominance de la percussion.

En fonction de ce mode de percussion on répartit les idiophones en six grandes catégories:

  • Les idiophones par pincement:

                 Sanza

   (guimbardes, boîtes à musique)*

  • Les idiophones par entre-choc:

                 – Cla(i)quettes

   (cymbales, castagnettes) *

  •  Les idiophones par raclement:

                 – Racles

   (crécelles)*

  • Les idiophones par friction:

   (frotteurs, bols chantant)*

  •  Les idiophones par frappement:

                 – Xylophones

                 – Tambours à fente

                 – Cloches avec ou sans battant

   (bâtons de rythme, mortiers, métallophones, lithophones, cristallophones, simandres, tambours d’eau…)*

  •  Les idiophones par secouement:

                 – Hochets

                 – Grelots & sonnailles

                 – Sistres

   (anklung)*

Parfois, les musicologues, ramène ce classement à trois modes principaux de percussion:

– Par percussion directe: (xylophones, tambours à fente, cloches sans battant …)

– Par percussion indirecte: (grelots, sonnailles, hochets, racles, cloches avec battant …)

– Par pincement: (sanza …)

 * En italique et entre parenthèses: types d’instruments peu ou pas représentés en Afrique Noire.

IDIOPHONE PAR PINCEMENT (SANZA)

Instrument dont le son est produit par la flexion et la détente à l’aide des doigts, d’une matière flexible (métallique ou végétale).

Il s’agit d’un support sur lequel sont fixées, par l’intermédiaire d’un chevalet, une série de languettes (lamelles), vibrantes plus ou moins parallèles, c’est donc un lamellophone, plus précisément un idiophone « par pincement ». Les languettes de la sanza sont mises en vibration par les pouces du musicien qui peut même, à l’occasion, modifier, en cours de jeu, l’accord de son instrument s’il ne lui convient pas.

Originaire d’Afrique noire, la sanza ne semble pas posséder d’équivalent dans le corps instrumental occidental.

Quant à son ancienneté, les écrits divergent suivant les auteurs: pour le professeur Curt Sachs cet instrument ne serait pas très ancien, il n’aurait seulement été mentionné par les explorateurs qu’à partir du XIXe siècle. Par contre, pour d’autres musicologues, elle fut déjà décrite pour la première fois par le frère dominicain Dos Santos en 1586 sous l’appellation « ambira », puis par Bonanni, en 1722, comme « marimba de cafri »; la sanza est mentionnée de nombreuses fois, par la suite sous des noms divers.

 

 

 

Source: BASSANI Ezio – SCULTURA AFRICANA nei musei italiani – 1977 – Bologna: Calderini – p. XV

Légende: Tavola n° CXLIV del « Gabinetto Armo- nico » di Filippo Bonanni, stampato nel 1722. Suonatore di sanza: cfr. n. 457 del Museo Pigorini di Roma

Fb/liv02

 

 

L’aire de diffusion de la sanza s’étend presque dans toute l’Afrique Noire (avec un taux de concentration élevé dans les bassins du Congo et du Zambèze), et à certains points du golfe de Guinée mais aussi de l’Amérique Centrale (Antilles, Guyane): on suppose que la sanza aurait émigré vers l’Amérique avec l’esclavagisme. Cette présence sur les deux côtés de l’Atlantique suggère à M. Montandon que les noirs affranchis d’Amérique avaient pu la rapporter dans le Libéria et en Haute-Guinée et ainsi la ramener dans une Afrique plus septentrionale que celle où elle a sans doute vu le jour.

Si les termes « SANZA » en Kiswahili et « MBIRA » au Zimbabwe sont les deux appellations usitées les plus courantes pour désigner cet instrument de musique.

On trouve aussi selon les régions et les groupes ethniques, de nombreuses autres appellations vernaculaires pour la désigner, parmi les centaines existantes, en voici quelques unes:

LIKEMBE (en Lingala), TSHISANJI (en Tshiluba du Kasaï), KISANJI (en Luba du Shaba ex. Katanga), KALIMBA, SARTELE, GIBINJI, ILIMBA, KASELA, KIZANZI, TXA QUELE, ISANJI, ESANDJU, KADIMBA, MUTYAPATA, KANKOBELE, LUNGANDU, KYANYA, KAKOLO NDONDO, DEZA, KONE …

1 – DESCRIPTION

1.1 Eléments constitutifs

Les languettes

La sanza comporte une série de languettes (lamelles) flexibles dont le nombre peut varier fortement d’un exemplaire à l’autre (de trois languettes à quarante-neuf) dans cette collection.

            Ces languettes sont de deux types:

  Végétales: raphia / rotin / éclats de bambou   … .

  Métalliques: en fer forgé ou fabriquées à partir de clous / baleines de parapluie / fil de fer de pneus de camion / rayons de roues de bicyclette … .

La « touche » de la languette peut prendre des formes différentes, que ce soit pour les languettes végétales (pointes carrées / arrondies / effilées…) ou les languettes métalliques (pointes palmées / arrondies / effilées …)

Le clavier

L’ensemble des languettes constitue le clavier dont l’agencement (nombre de languettes et position de celles-ci) déterminera l’accord et la technique de jeu de la sanza.

Dans la pratique, on constate qu’il n’est pas toujours aussi aisé de classer un clavier dans un type du schéma ci avant. Ils sont parfois atypiques ou détériorés: des languettes manquent, et il donc impossible de leur attribué une classification adéquate.

Le support

Le support des languettes (table/caisse de résonance) est constitué:

d’un assemblage des tronçons de matériaux légers (radeau) constitué par (de la moelle ou pétiole de palmier raphia/de la moelle ou pétiole de ronier / bambou évidé …)

d’une planchette de bois simple

d’une pièce de bois épaisse évidée ou d’une boîte rectangulaire formée de planchettes assemblées qui forme ce que l’on appelle la caisse ou corps de résonance.

 

Le mode de fixation

Les languettes sont fixées sur le support (la table ou la caisse de résonance) par une barre de pression transversale (en matière végétale ou en métal), elle-même maintenue au support par des liens en fibre végétale ou par du fil métallique. Elles sont, par ailleurs, posées sur deux chevalets situés de part et d’autre de la barre de pression (chevalet antérieur et chevalet postérieur). Leur fonction étant d’écarter les languettes de la table et de créer une tension suffisante pour la vibration de celles-ci. Ici également on constatera que le chevalet postérieur est parfois absent ou taillé dans la masse de la table.

 Le(s) trou(s)  acoustique(s)

Le support ou la caisse de résonance est souvent percé de un ou plusieurs trous acoustiques ce qui permet en le(s) bouchant avec les doigts, de modifier la sonorité de la sanza.

Dans certaines ethnies (en Tanzanie par exemple) on obstrue parfois le(s) trou(s) acoustique(s) par un ou des bouchons.

Le(s) bruiteurs

La sanza est le plus souvent pourvue de bruiteurs (éléments vibrants ou sonnailles), 

ces bruiteurs consistent en:

– de petits anneaux métalliques enfilés sur les languettes

– de petits anneaux métalliques enfilés sur une tige fixée à la tablette

– de petites pierres, graines séchées, pièces de monnaie, petits coquillages… introduits dans la caisse dont le grésillement se mêle pendant le jeu au son des languettes.

Sur certaines sanza, les trous acoustiques sont recouverts d’une membrane. En faisant vibrer les languettes, l’air enfermé dans la caisse se met à vibrer, ces vibrations, se transmettant à la membrane de l’orifice, produisent un bourdonnement caractéristique. On retrouve ce type de membrane sur les balafons mais aussi sur les tambours.

Contrairement à l’Occident, ou la musique est avant tout « l’art de combiner des sons d’une manière agréable à l’oreille », en Afrique les musiciens ne recherchent pas les sonorités pures, mais plutôt celles pour exprimer la vie et ses divers aspects.

1.2 Accordage & résonance de la sanza

Les sanza sont accordées suivant des critères variables d’un groupe ethnique à l’autre. Le jeu d’une sanza du Cameroun n’est pas celui d’une sanza de Tanzanie !

La sonorité varie selon la matière, mais aussi la longueur de sa partie vibrante. La longueur dont les touches dépassent leur point de fixation, détermine des notes plus hautes ou plus basses. Pour modifier l’accordage le musicien agira donc sur la longueur de cette partie vibrante. Sur beaucoup de sanza nous retrouvons collée sous certaines touches de la résine ou de la cire ce qui en alourdissant celle-ci modifie également la sonorité de l’instrument.

La vibration devient audible par l’intermédiaire du support (table ou caisse/corps de résonance). Pour faire ressortir les qualités sonores de l’instrument le musicien place sa sanza sur ou à l’intérieur d’un corps de résonance, une calebasse par exemple. Parfois lorsque le musicien désire amplifier le son d’une sanza dépourvue de corps de résonance, il la place au-dessus d’un  trou dans le sol.

1.3 Décoration de la sanza

La décoration de motifs géométriques incisés sur les sanza de type à « languettes métalliques » est fréquente. Les sanza à « languettes végétales », quant à elles, utilisent souvent des matériaux tendres et friables et ne sont que rarement décorées.

La fonction esthétique est sans aucun doute la motivation première de ces décorations. Mais chez les Tshokwe par exemple une fonction symbolique peut également être attribué à la décoration de la table de résonance qui est ornée de motifs incisés « yitoma » qui sont empruntés aux dessins des scarifications corporelles et à ceux  de la vannerie  (M.L. Bastin – Art décoratif Tshokwe – 1961).

Les Tabwa, dont les sanza « kankobele » sont ornées d’une tête sculptée, associaient autrefois de tels instruments au culte « butwa » et par conséquent ne servaient que dans un contexte rituel et sacré (Maurer & Roberts – 1985).

2 – TECHNIQUES DE JEU

Dans la technique de jeu la plus répandue, le musicien tient l’instrument des deux mains devant lui, les extrémités des languettes (touches) sont mises en vibration par ses pouces et index .

Il existe bien sur d’autres techniques de jeu; dépendant du modèle de sanza, mais aussi de la région où elle est utilisée: au Cameroun dans l’ethnie Bamileke, la sanza est parfois posée et les touches sont frappées.

3 – ROLES

La sanza est surtout jouée en solo. Elle accompagne le chant du voyageur, durant sa marche solitaire et joue ainsi le rôle de remède contre la solitude et contre la fatigue chez le gardien de nuit. Elle peut parfois aussi accompagner un choeur, ou encore faire partie d’un orchestre.

 

 

Source: Carte postale – sans référence – avant 1930

Légende: Une femme Balilash (Katanga) jouant un air de son clavecin primitif

Pays: R.D. du Congo – région du Shaba

Fb/cp07

 

La sanza n’est pas seulement un instrument de délassement. Dans certaines régions, des pouvoirs magiques sont attribués tant aux matériaux qui rentre dans sa fabrication qu’aux sonorités de l’instrument et son jeu peut être associé au déroulement d’un rituel. Elle joue un rôle de symbole très important. Chez les Lemba du Transvaal, par exemple, la sanza « deza » est un objet sacré. Il représente les ancêtres « Lemba », et permet de susciter leur incarnation en des médiums.

4 – CLASSIFICATION

C’est à J. S. Laurenty que nous devons la classification détaillée des 467 sanza (22 groupes) de la collection du Musée de Tervuren. Cette classification réalisée en 1962 reste limitée à la zone géographique du bassin du Zaïre (la collection provenant essentiellement de l’ancien Congo Belge).

En 1986 François Borel a établi une classification pour les 102 sanza (12 groupes) de la collection du Musée Ethnographique de Neuchâtel. Cette classification, quoique plus synthétique et portant sur un nombre nettement plus restreint de sanza que celui du Musée de Tervuren, a l’intérêt d’être mieux adaptée à l’ensemble des différents types de Sanza provenant des pays de l’Afrique Noire.

C’est donc en s’inspirant de ce classement qui accorde la primauté aux éléments qui ont une influence sur la sonorité de l’instrument, que nous déterminerons le nôtre:

1 – La matière première des languettes (végétale ou métallique).

2 – La matière et la structure de la table d’harmonie et du corps de résonance s’il est présent.

3 – La structure du clavier qui est déterminée par l’accord et la technique de jeu de la sanza.

4 – Eventuellement les décorations (absence ou présence).

Nous ne retiendrons pas le critère « accord du clavier » car beaucoup de ces sanza sont de facture ancienne: les claviers sont souvent dépareillés et donc partiellement ou totalement désaccordés. Il est bien entendu que ce classement est incomplet car notre ensemble de sanza comporte des manques et n’est pas représentatif de tous les types existant en Afrique Noire.

Nous retiendrons au total 13 types principaux pour les deux grandes catégories de sanza

Sanza à languettes végétales (5 types)                             

Sanza à languettes métalliques (8 types)

 

SANZA A LANGUETTES VEGETALES 

· TYPE 1v

Sanza à languettes végétales sur table « en radeau » sans résonateur (T1v)

Série 1: Sanza sur table «en radeau» provenant de la région du Kwango-KasaÏ (s1)

S1.1 – Sanza sur  table « en radeau » à sections semi cylindriques avec échancrure (s1.1)

S1.2 – Sanza sur  table « en radeau » à sections semi cylindriques sans échancrure (s1.2)

S1.3 – Sanza sur  table  « en radeau »  à sections triangulaires avec échancrure (s1.3)

S1.4 – Sanza sur table  « en radeau » atypique (s1.4)

Série 2: Sanza sur table « en radeau » à sections plates (s2)

· TYPE 2v

Sanza à languettes végétales sur table « en radeau » formant résonateur (T2v)

· TYPE 3v

Sanza à languettes végétales sur table « simple » sans résonateur (T3v)

· TYPE 4v

Sanza à languettes végétales sur table « en caissette » formant résonateur (T4v)

Série 1: Sanza sur  table « en caissette » à clavier simple (s1)

S1.1 – Sanza sur  table « en caissette » sans figuration (s1.1)

S1.2 – Sanza sur  table « en caissette » avec figuration stylisée (s1.2)

S1.3 – Sanza sur  table « en caissette » avec figuration anthropomorphe  (s1.3)

Série 2: Sanza sur  table « en caissette » à deux claviers simples séparés à sections droites (s2)

S2.1 – Sanza sur  table « en caissette » sans figuration (s2.1)

S2.2 – Sanza sur  table « en caissette » avec figuration stylisée (s2.2)

S2.3 – Sanza sur  table « en caissette » avec figuration anthropomorphe (s2.3)

 · TYPE 5v

Sanza à languettes végétales sur table « simple » avec résonateur de forme et matières diverses (T5v)



DESCRIPTION GENERALE DES SANZA DE TYPE 1v

Sanza à languettes végétales sur table « en radeau » sans résonateur

Les principaux matériaux utilisés dans la fabrication de ce type de sanza sont, sauf exception, de la moelle/pétiole du palmier -raphia, du bambou et du bois.

· La table de résonance est fabriquée le plus souvent à partir de matériaux légers (moelle/pétiole du palmier – raphia) assemblés entre – eux sous forme de «radeau» par des épines transfixantes et/ou par des ligatures.

· Les languettes du clavier sont maintenues entre-elles par une barre de pression (parfois double) fixée à la table par des liens en fibres végétales.

· Les deux chevalets sont placés parallèlement de part et d’autre de la barre de pression. Le chevalet postérieur est souvent absent.

· Vu la nature du matériau utilisé, ce type de sanza a rarement des décorations.

· Un résonateur en calebasse était souvent adjoint à la sanza pour en améliorer la sonorité. (
voir photo ci-contre: Fb/cp05)

Série 1: Sanza sur  table « en radeau » provenant du Kwango-Kasaï.

Ces sanza proviennent de la région du Kwango-Kasaï, située à la frontière de la R.D. du Congo et de l’Angola. Elles sont répertoriées (au nombre de 36) par Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962  comme « Groupe 1 ». Sanza en radeau type Kwango-Kasaï ». Cette région est peuplée par les Yaka, Pende, Lunda, Tshokwe, Mbala… . De nombreuses appellations sont usitées, parmi celles-ci, citons: kisaanji / kisaandji / kizanzi / gibinji / isanji / ikelekele / kele mucapata / txa quele en Angola dans la région de la Lunda. Dans la région du Kwango le nom le plus usité est « kizanzi » ou « kisansi » qui désigne caisse de résonance et par extension la sanza.

Ci-après la description faite par Nsongo Bavwidi de la fabrication d’une sanza de type « en radeau » dans la région du Kwango: « …Le kizanzi est aussi l’assemblage de 3 ou 4 tronçons -kelele ou mihunda- de bambou -ndongo-. Les lamelles -minga- se fabriquent également avec l’écorce -bihisu- de bambou, ces genres de lamelles se fixent sur la table d’harmonie avec une liane -mbanzi- qui forme barre de pression… ». (Nsongo Bavwidi – les différentes sanza du Kwango – 1979).

Souvent des coques de noix séchées – fruit du voandzeia (Maquet J.N.- La musique chez les Bapende – 1954 ) faisant office de sonnailles, étaient encastrées dans des alvéoles creusées aux extrémités des tronçons. En tintant pendant le jeu, elles avaient pour but la complication des timbres, pratique courante, dans la tradition africaine. « Chez les Bapende, la sanza a pour nom gibinji, elle est entièrement faite de palmier- bambou. On attribue à la gibinji des vertus bienfaisantes, puisqu’il est d’usage d’en placer de postiches, en forme de pieu (mudidi) devant la maison de personnes malades ».

Série 2: Sanza sur table en « radeau » à sections plates.

Ces sanza proviennent du Cameroun et plus particulièrement des régions (grasslands) peuplées par les Bamoun et Bamileke.

 Bibliographie sélective

Maes J. – Les sanza du Congo belge Revue Congo, 1921* Maquet J. N. – La musique chez les Bapende, 1954 * Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962  * Laurenty J.S. – L’organologie du Zaïre TII; les Sanza; les Xylophones; les Tambours à fente, 1995 * Borel F. – Les sanza, 1986  * Nsongo B. – Les différentes sanza du Kwango, 1980 * Schaeffner A. – Origine des instruments de musique, 1936 * Cogdell J + Kubik G. – Turn up the volume, 1999

Source: OLIVEIRA José Osario de – FLAGRANTES DA VITA NA LUNDA – 1958 – Lisboa: Diamang – p. 175

Légende: Joueur de « quissange » de type primitif, dénommé « txa quele »

Pays: Angola – région de la Lunda

Fb/di02

Source: OLIVEIRA José Osario de – FLAGRANTES DA VITA NA LUNDA – 1958 – Lisboa: Diamang – p. 151

Légende: « Quissange » d’un type de construction primitive (Batshioko du Cachimo)

Pays: Angola – région de la Lunda

Fb/di08

 

Source: Carte postale – sans référence – avant 1960

Légende: –

Pays: R. D. du Congo – région des Bakuba ?

Fb/cp05

 


 

Type: T1v /s1/s1.1                                               (fb001v)

Sanza à languettes végétales sur table «en radeau» sans résonateur (T1v) provenant de la région du Kwango-KasaÏ (s1) à sections semi cylindriques avec échancrure (s1.1)

Ethnie: Pende, Mbala, Yaka, Lunda, Tshokwe … Région du Kwango-Kasaï situé à la frontière de la R. D. du Congo et l’Angola.

Vernaculaire: De nombreuses appellations sont usitées, parmi celle-ci, citons kisaanji / kisaandji / kizanzi / gibinji / isanji / ikelekele et txa quele en Angola dans la région de la Lunda.région du Kwango-Kasaï

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 26 cm

Matériau: raphia

Table: La table « en radeau » avec échancrure est faite de matériaux légers (moelle de pétiole de palmier raphia). Les 3 tronçons de section hémicylindriques, celui du centre étant plus court que les deux autres, sont assemblés à l’aide d’épines transfixantes et maintenus également entre eux grâce à la fixation de la barre de pression par ligature à la table. La surface plane ainsi formée fait office de table de résonance. 4 alvéoles sont creusées aux extrémités des 2 tronçons extérieurs, dans ces alvéoles étaient insérés des coques de graines séchées de voandzeia (Maquet J.N.- La musique chez les Bapende – 1954) qui faisaient office de sonnailles.

Clavier: 4 sect. obliques – 19 lg. (touches arrondies) – légère séparation médiane entre les sections

Chevalets: Antérieur: oui, de section triangulaire – Postérieur: non

Barre de pression: Double en raphia ligaturée à la table par des fibres

Décoration: néant

Remarque: Un résonateur en calebasse était souvent adjoint à la sanza pour en améliorer la sonorité.

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 1: sanza en radeau type Kwango-Kasaï» 


Type: T1v /s1/s1.1                                                 (fb002v)

Sanza à languettes végétales sur table «en radeau» sans résonateur (T1v) provenant de la région du Kwango-KasaÏ (s1) à sections semi cylindriques avec échancrure (s1.1)

Ethnie: Pende, Mbala, Yaka, Lunda, Tshokwe … Région du Kwango-Kasaï situé à la frontière de la R. D. du Congo et l’Angola.

Vernaculaire: De nombreuses appellations sont usitées, parmi celle-ci, citons kisaanji / kisaandji / kizanzi / gibinji / isanji / ikelekele et txa quele en Angola dans la région de la Lunda.région du Kwango-Kasaï

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 31 cm

Matériau: palmier raphia, résine

Table: La table « en radeau » avec échancrure est faite de matériaux légers (moelle de pétiole de palmier raphia). Les 4 tronçons de section hémicylindriques, les 2 du centre étant plus courts que les deux autres, sont assemblés à l’aide d’épines transfixantes et maintenus également entre eux grâce à la fixation de la barre de pression par ligature à la table. La surface plane ainsi formée fait office de table de résonance.

Clavier: 4 sect. obliques – 20 lg. (touches arrondies)

Chevalets: Antérieur: oui, de section triangulaire – Postérieur: oui, baguette plate

Barre de pression: Double en raphia ligaturée à la table par des fibres

Décoration: néant

Remarque: Un résonateur en calebasse était souvent adjoint à la sanza pour en améliorer la sonorité. Un nodule de résine noire est collé au milieu de la table de résonance.

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 1: sanza en radeau type Kwango-Kasaï»


 Type: T1v /s1/s1.1                                                 (fb003v)

Sanza à languettes végétales sur table «en radeau» sans résonateur (T1v) provenant de la région du Kwango-KasaÏ (s1) à sections semi cylindriques avec échancrure (s1.1)

Ethnie: Pende, Mbala, Yaka, Lunda, Tshokwe … Région du Kwango-Kasaï situé à la frontière de la R. D. du Congo et l’Angola.

Vernaculaire: De nombreuses appellations sont usitées, parmi celle-ci, citons kisaanji / kisaandji / kizanzi / gibinji / isanji / ikelekele et txa quele en Angola dans la région de la Lunda.région du Kwango-Kasaï

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 31 cm

Matériau: raphia

Table: La table « en radeau » avec échancrure est faite de matériaux légers (moelle de pétiole de palmier raphia). Les 3 tronçons de section hémicylindriques, celui du centre étant plus court que les deux autres, sont assemblés à l’aide d’épines transfixantes et maintenus également entre eux grâce à la fixation de la barre de pression par ligature à la table. La surface plane ainsi formée fait office de table de résonance. 3 alvéoles sont creusées aux extrémités antérieures des 3 tronçons, dans ces alvéoles étaient insérés des coques de graines séchées de voandzeia (Maquet J.N.- La musique chez les Bapende – 1954) qui faisaient office de sonnailles.

Clavier: 4 sect. obliques – 18 lg. (touches carrées) – manque 2 lg. ?

Chevalets: Antérieur: oui, de section triangulaire – Postérieur: non

Barre de pression: Simple en raphia ligaturée à la table par des fibres

Décoration: petites cupules incisées dans la table

Remarque: Un résonateur en calebasse était souvent adjoint à la sanza pour en améliorer la sonorité.

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 1: sanza en radeau type Kwango-Kasaï»


Type: T1v /s1/s1.1                                              (fb004v)

Sanza à languettes végétales sur table «en radeau» sans résonateur (T1v) provenant de la région du Kwango-KasaÏ (s1) à sections semi cylindriques avec échancrure (s1.1)

Ethnie: Pende, Mbala, Yaka, Lunda, Tshokwe … Région du Kwango-Kasaï situé à la frontière de la R. D. du Congo et l’Angola.

Vernaculaire: De nombreuses appellations sont usitées, parmi celle-ci, citons kisaanji / kisaandji / kizanzi / gibinji / isanji / ikelekele et txa quele en Angola dans la région de la Lunda.région du Kwango-Kasaï

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 28 cm

Matériau: Raphia, calebasse

Table: La table « en radeau » avec échancrure est faite de matériaux légers (moelle de pétiole de palmier raphia). Les 3 tronçons de section hémicylindriques, celui du centre étant plus court que les deux autres, sont assemblés à l’aide d’épines transfixantes et maintenus également entre eux grâce à la fixation de la barre de pression par ligature à la table. La surface plane ainsi formée fait office de table de résonance. 6 alvéoles sont creusées aux extrémités des tronçons, dans ces alvéoles étaient insérés des coques de graines séchées de voandzeia (Maquet J.N.- La musique chez les Bapende – 1954) qui faisaient office de sonnailles.

Clavier: 4 sect. obliques – 20 lg. (touches arrondies) – légère séparation médiane entre les sections

Chevalets: Antérieur: oui, de section triangulaire – Postérieur: non

Barre de pression: Double en raphia ligaturée à la table par des fibres

Décoration: néant

Remarque: Un résonateur en calebasse était souvent adjoint à la sanza pour en améliorer la sonorité (un petit fragment de calebasse du résonateur est resté attaché à la table par un lien en fibre).

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 1: sanza en radeau type Kwango-Kasaï»


 Type: T1v /s1/s1.1                                                 (fb005v)

Sanza à languettes végétales sur table «en radeau» sans résonateur (T1v) provenant de la région du Kwango-KasaÏ (s1) à sections semi cylindriques avec échancrure (s1.1)

Ethnie: Pende, Mbala, Yaka, Lunda, Tshokwe … Région du Kwango-Kasaï situé à la frontière de la R. D. du Congo et l’Angola.

Vernaculaire: De nombreuses appellations sont usitées, parmi celle-ci, citons kisaanji / kisaandji / kizanzi / gibinji / isanji / ikelekele et txa quele en Angola dans la région de la Lunda.région du Kwango-Kasaï

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 26 cm

Matériau: raphia

Table: La table « en radeau » avec échancrure est faite de matériaux légers (moelle de pétiole de palmier raphia). Les 3 tronçons de section hémicylindriques, celui du centre étant plus court que les deux autres, sont assemblés à l’aide d’épines transfixantes et maintenus également entre eux grâce à la fixation de la barre de pression par ligature à la table. La surface plane ainsi formée fait office de table de résonance. 6 alvéoles sont creusées aux extrémités des tronçons, dans ces alvéoles étaient insérés des coques de graines séchées de voandzeia (Maquet J.N.- La musique chez les Bapende – 1954) qui faisaient office de sonnailles, fragments de coque dans 4 alvéoles.

Clavier: 4 sect. obliques – 16 lg. (touches arrondies) – 2 sont cassées – séparation médiane entre les sections

Chevalets: Antérieur: oui, de section triangulaire – Postérieur: oui, baguette plate

Barre de pression: Double en raphia ligaturée à la table par des fibres

Décoration: lignes entrecroisées incisées dans la table de résonance

Remarque: Un résonateur en calebasse était souvent adjoint à la sanza pour en améliorer la sonorité.

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 1: sanza en radeau type Kwango-Kasaï»


 

Type: T1v /s1/s1.1                                              (fb006v)

Sanza à languettes végétales sur table «en radeau» sans résonateur (T1v) provenant de la région du Kwango-KasaÏ (s1) à sections semi cylindriques avec échancrure (s1.1)

Ethnie: Pende, Mbala, Yaka, Lunda, Tshokwe … Région du Kwango-Kasaï situé à la frontière de la R. D. du Congo et l’Angola.

Vernaculaire: De nombreuses appellations sont usitées, parmi celle-ci, citons kisaanji / kisaandji / kizanzi / gibinji / isanji / ikelekele et txa quele en Angola dans la région de la Lunda.région du Kwango-Kasaï

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 23 cm

Matériau: raphia

Matériau: raphia

Table: La table « en radeau » avec échancrure est faite de matériaux légers (moelle de pétiole de palmier raphia). Les 4 tronçons de section hémicylindriques, les 2 du centre étant plus courts que les deux autres, sont assemblés à l’aide d’épines transfixantes et maintenus également entre eux grâce à la fixation de la barre de pression par ligature à la table. La surface plane ainsi formée fait office de table de résonance. 4 alvéoles sont creusées aux extrémités postérieures des tronçons, dans ces alvéoles étaient insérés des coques de graines séchées de voandzeia (Maquet J.N.- La musique chez les Bapende – 1954) qui faisaient office de sonnailles.

Clavier: 4 sect. obliques – 19 lg. (touches arrondies) – manque 1 lg. ?

Chevalets: Antérieur: oui, de section triangulaire – Postérieur: non

Barre de pression: Double en raphia ligaturée à la table par des fibres

Décoration: néant

Remarque: Un résonateur en calebasse était souvent adjoint à la sanza pour en améliorer la sonorité.

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 1: sanza en radeau type Kwango-Kasaï»

   


  

Type: T1v /s1/s1.1                                                 (fb007v)

Sanza à languettes végétales sur table «en radeau» sans résonateur (T1v) provenant de la région du Kwango-KasaÏ (s1) à sections semi cylindriques avec échancrure (s1.1)

Ethnie: Pende, Mbala, Yaka, Lunda, Tshokwe … Région du Kwango-Kasaï situé à la frontière de la R. D. du Congo et l’Angola.

Vernaculaire: De nombreuses appellations sont usitées, parmi celle-ci, citons kisaanji / kisaandji / kizanzi / gibinji / isanji / ikelekele et txa quele en Angola dans la région de la Lunda.région du Kwango-Kasaï

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 28 cm

Matériau: Raphia, résine, clou en métal

Table: La table « en radeau » avec échancrure est faite de matériaux légers (moelle de pétiole de palmier raphia). Les 3 tronçons de section hémicylindriques, celui du centre légèrement plus court que les deux autres, sont assemblés à l’aide d’épines transfixantes et maintenus également entre eux grâce à la fixation de la barre de pression par ligature à la table. La surface plane ainsi formée fait office de table de résonance.

Clavier: 4 sect. obliques – 17 lg. (touches carrées) – manque 3 lg. ?

Chevalets: Antérieur: oui, de section triangulaire – Postérieur: non

Barre de pression: Double en raphia ligaturée à la table par des fibres

Décoration: néant

Remarque: Un résonateur en calebasse était souvent adjoint à la sanza pour en améliorer la sonorité. Un clou est planté dans le milieu de la table. Un nodule de résine noire est collé au milieu de la table de résonance au-dessus du clou.

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 1: sanza en radeau type Kwango-Kasaï»


 Type: T1v /s1/s1.1                                                 (fb008v)

Sanza à languettes végétales sur table «en radeau» sans résonateur (T1v) provenant de la région du Kwango-KasaÏ (s1) à sections semi cylindriques avec échancrure (s1.1)

Ethnie: Pende, Mbala, Yaka, Lunda, Tshokwe … Région du Kwango-Kasaï situé à la frontière de la R. D. du Congo et l’Angola.

Vernaculaire: De nombreuses appellations sont usitées, parmi celle-ci, citons kisaanji / kisaandji / kizanzi / gibinji / isanji / ikelekele et txa quele en Angola dans la région de la Lunda.région du Kwango-Kasaï

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 29 cm

Matériau: raphia, résine

Table: La table « en radeau » avec échancrure est faite de matériaux légers (moelle de pétiole de palmier raphia). Les 3 tronçons de section hémicylindriques, celui du centre plus court que les deux autres, sont assemblés à l’aide d’épines transfixantes et maintenus également entre eux grâce à la fixation de la barre de pression par ligature à la table. La surface plane ainsi formée fait office de table de résonance.

Clavier: 4 sect. obliques – 20 lg. (touches arrondies)

Chevalets: Antérieur: oui, de section triangulaire – Postérieur: oui, baguette plate

Barre de pression: Double en raphia ligaturée à la table par des fibres

Décoration: néant

Remarque: Un résonateur en calebasse était souvent adjoint à la sanza pour en améliorer la sonorité. Un nodule de résine noire est collé au milieu de la table de résonance.

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 1: sanza en radeau type Kwango-Kasaï»


 

Type: T1v /s1/s1.1                                                 (fb009v)

Sanza à languettes végétales sur table «en radeau» sans résonateur (T1v) provenant de la région du Kwango-KasaÏ (s1) à sections semi cylindriques avec échancrure (s1.1)

Ethnie: Pende, Mbala, Yaka, Lunda, Tshokwe … Région du Kwango-Kasaï situé à la frontière de la R. D. du Congo et l’Angola.

Vernaculaire: De nombreuses appellations sont usitées, parmi celle-ci, citons kisaanji / kisaandji / kizanzi / gibinji / isanji / ikelekele et txa quele en Angola dans la région de la Lunda.région du Kwango-Kasaï

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 28 cm

Matériau: raphia

Table: La table « en radeau » avec échancrure est faite de matériaux légers (moelle de pétiole de palmier raphia). Les 3 tronçons de section hémicylindriques, celui du centre plus court que les deux autres, sont assemblés à l’aide d’épines transfixantes et maintenus également entre eux grâce à la fixation de la barre de pression par ligature à la table. La surface plane ainsi formée fait office de table de résonance. 2 alvéoles sont creusées aux extrémités des 2 tronçons antérieurs droits, dans ces alvéoles étaient insérés des coques de graines séchées de voandzeia (Maquet J.N.- La musique chez les Bapende – 1954) qui faisaient office de sonnailles.

Clavier: 4 sect. obliques – 14 lg. (touches arrondies) – manque 4 lg. ?

Chevalets: Antérieur: oui, de section triangulaire – Postérieur: non

Barre de pression: Double en raphia ligaturée à la table par des fibres

Décoration: néant

Remarque: Un résonateur en calebasse était souvent adjoint à la sanza pour en améliorer la sonorité

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 1: sanza en radeau type Kwango-Kasaï»


Type: T1v /s1/s1.1                                                 (fb010v)

Sanza à languettes végétales sur table «en radeau» sans résonateur (T1v) provenant de la région du Kwango-KasaÏ (s1) à sections semi cylindriques avec échancrure (s1.1)

Ethnie: Pende, Mbala, Yaka, Lunda, Tshokwe … Région du Kwango-Kasaï situé à la frontière de la R. D. du Congo et l’Angola.

Vernaculaire: De nombreuses appellations sont usitées, parmi celle-ci, citons kisaanji / kisaandji / kizanzi / gibinji / isanji / ikelekele et txa quele en Angola dans la région de la Lunda.région du Kwango-Kasaï

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 23 cm

Matériau: raphia

Table: La table « en radeau » avec échancrure est faite de matériaux légers (moelle de pétiole de palmier raphia). Les 3 tronçons de section hémicylindriques, celui du centre plus court que les deux autres, sont assemblés à l’aide d’épines transfixantes et maintenus également entre eux grâce à la fixation de la barre de pression par ligature à la table. La surface plane ainsi formée fait office de table de résonance.

Clavier: 4 sect. obliques – 16 lg. (touches arrondies) – manque 2 lg. ?

Chevalets: Antérieur: oui, de section triangulaire – Postérieur: non

Barre de pression: Double en raphia ligaturée à la table par des fibres

Décoration: néant

Remarque: Un résonateur en calebasse était souvent adjoint à la sanza pour en améliorer la sonorité.

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 1: sanza en radeau type Kwango-Kasaï»

  


Type: T1v /s1/s1.2                                                 (fb011v)

Sanza à languettes végétales sur table «en radeau» sans résonateur (T1v) provenant de la région du Kwango-KasaÏ  (s1) à sections semi cylindriques sans échancrure (s1.2)

Ethnie: Pende, Mbala, Yaka, Lunda, Tshokwe … Région du Kwango-Kasaï situé à la frontière de la R. D. du Congo et l’Angola.

Vernaculaire: De nombreuses appellations sont usitées, parmi celle-ci, citons kisaanji / kisaandji / kizanzi / gibinji / isanji / ikelekele et txa quele en Angola dans la région de la Lunda.région du Kwango-Kasaï

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 33 cm

Matériau: raphia, métal

Table: La table « en radeau » sans échancrure est faite de matériaux légers (moelle de pétiole de palmier raphia). Les 4 tronçons de section hémicylindriques, de longueurs égales, sont assemblés à l’aide d’épines transfixantes et maintenus également entre eux grâce à la fixation de la barre de pression par ligature à la table. La surface plane ainsi formée fait office de table de résonance. 4 alvéoles sont creusées aux extrémités postérieures des tronçons, dans ces alvéoles étaient insérés des coques de graines séchées de voandzeia (Maquet J.N.- La musique chez les Bapende – 1954) qui faisaient office de sonnailles.

Clavier: 4 sect. obliques – 24 lg. (touches arrondies)

Chevalets: Antérieur: oui, de section triangulaire – Postérieur: non

Barre de pression: Simple en raphia ligaturée à la table par des fibres

Décoration: Trois clous de laiton disposés en triangle sont plantés dans la partie antérieure de la table.

Remarque: Un résonateur en calebasse était souvent adjoint à la sanza pour en améliorer la sonorité.

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 1: sanza en radeau type Kwango-Kasaï»


Type: T1v /s1/s1.2                                                 (fb012v)

Sanza à languettes végétales sur table «en radeau» sans résonateur (T1v) provenant de la région du Kwango-KasaÏ  (s1) à sections semi cylindriques sans échancrure (s1.2)

Ethnie: Pende, Mbala, Yaka, Lunda, Tshokwe … Région du Kwango-Kasaï situé à la frontière de la R. D. du Congo et l’Angola.

Vernaculaire: De nombreuses appellations sont usitées, parmi celle-ci, citons kisaanji / kisaandji / kizanzi / gibinji / isanji / ikelekele et txa quele en Angola dans la région de la Lunda.région du Kwango-Kasaï

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 33 cm

Matériau: raphia

Table: La table « en radeau » sans échancrure est faite de matériaux légers (moelle de pétiole de palmier raphia). Les 4 tronçons de section hémicylindriques, de longueurs égales, sont assemblés à l’aide d’épines transfixantes et maintenus également entre eux grâce à la fixation de la barre de pression par ligature à la table. La surface plane ainsi formée fait office de table de résonance. 6 alvéoles, 3 sont creusées aux extrémités antérieures et 3 aux extrémités postérieures des tronçons, dans ces alvéoles étaient insérés des coques de graines séchées de voandzeia (Maquet J.N.- La musique chez les Bapende – 1954) qui faisaient office de sonnailles. Les 3 alvéoles des extrémités postérieures sont encore transpercées par les épines servant à les maintenir aux tronçons formant la table.

Clavier: 4 sect. obliques – 19 lg. (touches arrondies) – manque 3 lg. ?

Chevalets: Antérieur: oui, de section triangulaire – Postérieur: oui, baguette plate

Barre de pression: Simple en raphia ligaturée à la table par des fibres

Décoration: néant

Remarque: Un résonateur en calebasse était souvent adjoint à la sanza pour en améliorer la sonorité.

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 1: sanza en radeau type Kwango-Kasaï»


Type: T1v /s1/s1.2                                                 (fb013v)

Sanza à languettes végétales sur table «en radeau» sans résonateur (T1v) provenant de la région du Kwango-KasaÏ  (s1) à sections semi cylindriques sans échancrure (s1.2)

Ethnie: Pende, Mbala, Yaka, Lunda, Tshokwe … Région du Kwango-Kasaï situé à la frontière de la R. D. du Congo et l’Angola.

Vernaculaire: De nombreuses appellations sont usitées, parmi celle-ci, citons kisaanji / kisaandji / kizanzi / gibinji / isanji / ikelekele et txa quele en Angola dans la région de la Lunda.région du Kwango-Kasaï

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 28 cm

Matériau: raphia

Table: La table « en radeau » sans échancrure est faite de matériaux légers (moelle de pétiole de palmier raphia). Les 4 tronçons de section hémicylindriques, de longueurs égales, sont assemblés à l’aide d’épines transfixantes et maintenus également entre eux grâce à la fixation de la barre de pression par ligature à la table. La surface plane ainsi formée fait office de table de résonance. 8 alvéoles sont creusées aux extrémités des  4 tronçons, dans ces alvéoles étaient insérés des coques de graines séchées de voandzeia (Maquet J.N.- La musique chez les Bapende – 1954) qui faisaient office de sonnailles.

Clavier: 4 sect. obliques – 20 lg. (touches arrondies) – légère séparation médiane entre les sections

Chevalets: Antérieur: oui, de section triangulaire – Postérieur: oui, baguette plate

Barre de pression: Simple en raphia ligaturée à la table par des fibres

Décoration: néant

Remarque: Un résonateur en calebasse était souvent adjoint à la sanza pour en améliorer la sonorité. Un petit arceau en fibre est planté dans la table en dessous des touches du clavier.

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 1: sanza en radeau type Kwango-Kasaï»


Type: T1v /s1/s1.2                                              (fb014v)

Sanza à languettes végétales sur table «en radeau» sans résonateur (T1v) provenant de la région du Kwango-KasaÏ  (s1) à sections semi cylindriques sans échancrure (s1.2)

Ethnie: Pende, Mbala, Yaka, Lunda, Tshokwe … Région du Kwango-Kasaï situé à la frontière de la R. D. du Congo et l’Angola.

Vernaculaire: De nombreuses appellations sont usitées, parmi celle-ci, citons kisaanji / kisaandji / kizanzi / gibinji / isanji / ikelekele et txa quele en Angola dans la région de la Lunda.région du Kwango-Kasaï

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 29 cm

Matériau: raphia

Table: La table « en radeau » sans échancrure est faite de matériaux légers (moelle de pétiole de palmier raphia). Les 4 tronçons de section hémicylindriques, de longueurs égales, sont assemblés à l’aide d’épines transfixantes et maintenus également entre eux grâce à la fixation de la barre de pression par ligature à la table. La surface plane ainsi formée fait office de table de résonance. 6 alvéoles, 4 sont creusées aux extrémités antérieures et 2 aux extrémités postérieures des tronçons extérieures, dans ces alvéoles étaient insérés des coques de graines séchées de voandzeia (Maquet J.N.- La musique chez les Bapende – 1954) qui faisaient office de sonnailles.

Clavier: 4 sect. obliques – 22 lg. (touches arrondies) – séparation médiane entre les sections

Chevalets: Antérieur: oui, de section triangulaire – Postérieur: oui, baguette plate

Barre de pression: Simple en raphia ligaturée à la table par des fibres

Décoration: néant

Remarque: Un résonateur en calebasse était souvent adjoint à la sanza pour en améliorer la sonorité.

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 1: sanza en radeau type Kwango-Kasaï»


Type: T1v /s1/s1.2                                                  (fb015v)

Sanza à languettes végétales sur table «en radeau» sans résonateur (T1v) provenant de la région du Kwango-KasaÏ  (s1) à sections semi cylindriques sans échancrure (s1.2)

Ethnie: Pende, Mbala, Yaka, Lunda, Tshokwe … Région du Kwango-Kasaï situé à la frontière de la R. D. du Congo et l’Angola.

Vernaculaire: De nombreuses appellations sont usitées, parmi celle-ci, citons kisaanji / kisaandji / kizanzi / gibinji / isanji / ikelekele et txa quele en Angola dans la région de la Lunda.région du Kwango-Kasaï

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 27 cm

Matériau: raphia

Table: La table « en radeau » sans échancrure est faite de matériaux légers (moelle de pétiole de palmier raphia). Les 4 tronçons de section hémicylindriques, de longueurs égales, sont assemblés à l’aide d’épines transfixantes et maintenus également entre eux grâce à la fixation de la barre de pression par ligature à la table. La surface plane ainsi formée fait office de table de résonance. 3 alvéoles sont creusées aux extrémités postérieures des tronçons, 1 à l’extérieure gauche et les 2 autres à l’extérieur droit, dans ces alvéoles étaient insérés des coques de graines séchées de voandzeia (Maquet J.N.- La musique chez les Bapende – 1954) qui faisaient office de sonnailles.

Clavier: 4 sect. obliques – 19 lg. (touches arrondies)

Chevalets: Antérieur: oui, de section triangulaire – Postérieur: non

Barre de pression: Simple en raphia ligaturée à la table par des fibres

Décoration: néant

Remarque: Un résonateur en calebasse é
tait souvent adjoint à la sanza pour en améliorer la sonorité.

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 1: sanza en radeau type Kwango-Kasaï»


Type: T1v /s1/s1.2                                              (fb016v)

Sanza à languettes végétales sur table «en radeau» sans résonateur (T1v) provenant de la région du Kwango-KasaÏ (s1)  à sections semi cylindriques sans échancrure (s1.2)

Ethnie: Pende, Mbala, Yaka, Lunda, Tshokwe … Région du Kwango-Kasaï situé à la frontière de la R. D. du Congo et l’Angola.

Vernaculaire: De nombreuses appellations sont usitées, parmi celle-ci, citons kisaanji / kisaandji / kizanzi / gibinji / isanji / ikelekele et txa quele en Angola dans la région de la Lunda.région du Kwango-Kasaï

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 25 cm

Matériau: raphia

Table: La table « en radeau » sans échancrure est faite de matériaux légers (moelle de pétiole de palmier raphia). Les 5 tronçons de section hémicylindriques, de longueurs égales, sont assemblés à l’aide d’épines transfixantes et maintenus également entre eux grâce à la fixation de la barre de pression par ligature à la table. La surface plane ainsi formée fait office de table de résonance. 3 alvéoles sont creusées aux extrémités antérieures des 3 tronçons du milieu, dans ces alvéoles étaient insérés des coques de graines séchées de voandzeia (Maquet J.N.- La musique chez les Bapende – 1954) qui faisaient office de sonnailles.

Clavier: 4 sect. obliques – 20 lg. (touches arrondies)

Chevalets: Antérieur: oui, de section triangulaire – Postérieur: non

Barre de pression: Simple en raphia ligaturée à la table par des fibres

Décoration: néant

Remarque: Un résonateur en calebasse était souvent adjoint à la sanza pour en améliorer la sonorité.

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 1: sanza en radeau type Kwango-Kasaï» 


Type: T1v /s1/s1.3                                              (fb017v)

Sanza à languettes végétales sur table «en radeau» sans résonateur (T1v) provenant de la région du Kwango-KasaÏ (s1)  à sections triangulaires avec échancrure (s1.3)

Ethnie: Pende, Mbala, Yaka, Lunda, Tshokwe … Région du Kwango-Kasaï situé à la frontière de la R. D. du Congo et l’Angola.

Vernaculaire: De nombreuses appellations sont usitées, parmi celle-ci, citons kisaanji / kisaandji / kizanzi / gibinji / isanji / ikelekele et txa quele en Angola dans la région de la Lunda.région du Kwango-Kasaï

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 50 cm

Matériau: raphia

Table: La table « en radeau » avec échancrure est faite de matériaux légers (moelle de pétiole de palmier raphia). Les 5 tronçons de section triangulaire, les 3 du centre étant plus courts que les  tronçons extérieurs, sont assemblés à l’aide d’épines transfixantes et maintenus également entre eux grâce à la fixation de la barre de pression par ligature à la table. La surface plane ainsi formée fait office de table de résonance.

Clavier: 4 sect. obliques – 13 lg. (touches carrées) – Les languettes débordent fortement la partie postérieure de la table de résonance.

Chevalets: Antérieur: oui, de section carré – Postérieur: oui, de section carré

Barre de pression: Simple en raphia ligaturée à la table par des fibres

Décoration: néant

Remarque: Un résonateur en calebasse était souvent adjoint à la sanza pour en améliorer la sonorité.

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 1: sanza en radeau type Kwango-Kasaï» 

»


Type: T1v /s1/s1.3                                              (jp018v)

Sanza à languettes végétales sur table «en radeau» sans résonateur (T1v) provenant de la région du Kwango-KasaÏ (s1)  à sections triangulaires avec échancrure (s1.3)

Ethnie: Pende, Mbala, Yaka, Lunda, Tshokwe … Région du Kwango-Kasaï situé à la frontière de la R. D. du Congo et l’Angola.

Vernaculaire: De nombreuses appellations sont usitées, parmi celle-ci, citons kisaanji / kisaandji / kizanzi / gibinji / isanji / ikelekele et txa quele en Angola dans la région de la Lunda.région du Kwango-Kasaï

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 46 cm

Matériau: raphia

Table: La table « en radeau » avec échancrure est faite de matériaux légers (moelle de pétiole de palmier raphia). Les 6 tronçons de section triangulaire, les 4 du centre étant plus courts que les deux autres, sont assemblés à l’aide d’épines transfixantes et maintenus également entre eux grâce à la fixation de la barre de pression par ligature à la table. La surface plane ainsi formée fait office de table de résonance.

Clavier: Dépareillé – 9 lg.? (touches carrées)

Chevalets: Antérieur: oui, de section carré – Postérieur: oui, de section carré

Barre de pression: Simple en raphia ligaturée à la table par des fibres

Décoration: néant

Remarque: Un résonateur en calebasse était souvent adjoint à la sanza pour en améliorer la sonorité.

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 1: sanza en radeau type Kwango-Kasaï» 


Type: T1v /s1/s1.4                                              (fb019v)

Sanza à languettes végétales sur table «en radeau» sans résonateur (T1v) provenant de la région du Kwango-KasaÏ  ? (s1)  atypique (s1.4)

Ethnie: –

Vernaculaire: –

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 49 cm

Matériau: raphia

Table: De construction atypique, à cette sanza, le facteur de l’instrument à ajouter une corde en fibres végétales en en faisant aussi un cordophone monocorde de type « cithare en radeau », ainsi que des petits anneaux vibrant enfilés sur la corde végétale..

Clavier: Dépareillé – 2 lg.? (touches carrées)

Chevalets: Antérieur: oui, baguette plate – Postérieur: oui, baguette plate

Barre de pression: Simple en raphia ligaturée à la table par des fibres

Décoration: néant

Remarque: –


Type: T1v /s2                                                      (fb020v)

Ethnie: Bamoun / Bamileke; Région des Grasslands située à l’Ouest et au Nord-Ouest du Cameroun.

Vernaculaire: –

Pays: Cameroun

Dimension: 38 cm

Matériau: raphia, corde

Table: La table « en radeau » avec échancrure est faite de matériaux légers (moelle de pétiole de palmier raphia). Les 3 tronçons plats et minces, celui du centre étant plus court que les deux autres, sont assemblés entre eux, grâce à la fixation de la barre de pression par ligature à la table. La surface plane ainsi formée fait office de table de résonance. Les 2 tronçons extérieurs formant l’échancrure sont taillés en biseaux.

Clavier: En pointe – 3 lg. (touches arrondies)

Chevalets: Antérieur: oui, de section triangulaire – Postérieur: oui de section triangulaire

Barre de pression: Simple en raphia ligaturée à la table par de la corde

Décoration: néant

Remarque: –


Type: T1v /s2                                                      (fb021v)

Ethnie: Bamoun / Bamileke; Région des Grasslands située à l’Ouest et au Nord-Ouest du Cameroun.

Vernaculaire: –

Pays: Cameroun

Dimension: 26 cm

Matériau: Raphia, résine, métal, corde

Table: La table « en radeau » sans échancrure est faite de matériaux légers (moelle de pétiole de palmier raphia). Les 2 tronçons plats et minces sont assemblés entre eux, grâce à la fixation de la barre de pression par ligature à la table. La surface plane ainsi formée fait office de table de résonance.

Clavier: 2 sect. droites – 11 lg. (touches arrondies) – séparation médiane entre les 2 sections

Chevalets: Antérieur: oui, de section triangulaire – Postérieur: oui de section triangulaire

Barre de pression: Simple en métal ligaturée à la table par de la corde

Décoration: néant

Remarque: Résidus et boulettes d’accordage sous les touches des languettes. Profondes empreintes  laissées dans la table résonance par un très long usage.



DESCRIPTION GENERALE DES SANZA DE TYPE 2v

Sanza à languettes végétales sur table « en radeau » formant résonateur

· La table de résonance «en radeau» est constituée de tronçons de pétiole de palmier raphia assemblés entre – eux à l’aide d’épines transfixantes et de résine pour former une caisse de résonance.

· Les languettes du clavier en raphia ou en é
clats de bambou sont maintenues entre-elles par une barre de pression fixée à la table par des liens en fibres végétales.

·  Les deux chevalets sont placés parallèlement de part et d’autre de la barre de pression.

·  Vu la nature du matériau utilisé, ce type de sanza à rarement des décorations.


Type: T2v                                                              (fb022v)

Ethnie: Bamoun; Région des Grasslands située à l’Ouest et au Nord-Ouest du Cameroun.

Vernaculaire: –

Pays: Cameroun

Dimension: 38 cm

Matériau: Raphia ou bambou ?, résine

Table: La table « en radeau » est constituée de 2 tronçons de pétiole de palmier raphia (ou bambou ?) d’environ 7 cm de diamètre, excavés pour former caisse de résonance et assemblés entre-eux par la fixation de la barre de pression à l’aide de fibres végétales et d’une ligature entre les deux tronçons.

Clavier: Droit – 10 lg. (touches arrondies + effilées à très effilées)

Chevalets: Antérieur: oui, de section carré ? qui surélève très fortement les languettes – Postérieur: oui de section rectangulaire

Barre de pression: Simple en raphia ligaturée à la table par des fibres

Décoration: néant

Remarque: Fragments de coques de fruit (sonnailles) à l’intérieur du corps de résonance. Résidus et boulettes d’accordage sous les touches des languettes. Corde de suspension. Trou acoustique au milieu de la table de résonance.

Réf.: Borel F. – Les sanza 1986 «Groupe I; N° 5»


 

Type: T2v                                                              (fb023v)

Ethnie: Bamoun; Région des Grasslands située à l’Ouest et au Nord-Ouest du Cameroun.

Vernaculaire: –

Pays: Cameroun

Dimension: 49 cm

Matériau: Raphia ou bambou ?, résine

Table: La table « en radeau » est constituée de 2 tronçons de pétiole de palmier raphia (ou bambou ?) d’environ 6 cm de diamètre, excavés et assemblés entre-eux par la fixation de la barre de pression à l’aide de fibres végétales et d’une ligature entre les deux tronçons. Une résine noire remplit le creux arrière et « colle » ensemble les 2 tronçons

Clavier: Droit – 9 lg. (touches carrées + effilées)

Chevalets: Antérieur: oui, de section triangulaire  – Postérieur: oui de section triangulaire

Barre de pression: Simple en raphia ligaturée à la table par des fibres

Décoration: néant

Remarque: Trou acoustique au milieu de la table de résonance.

Réf.: Borel F. – Les sanza 1986 «Groupe I; N° 5»


 

Type: T2v                                                              (fb024v)

Ethnie: Bamoun

Vernaculaire: –

Pays: Cameroun

Dimension: 37 cm

Matériau: raphia / métal

Clavier: droit – 9 lg. (carrées ?)

Décoration: néant

Remarque: tronçons aplanis; trou acoustique triangulaire; barre de pression métallique

Réf.: Borel F. – Les sanza 1986 «Groupe I; N° 5»



DESCRIPTION GENERALE DES SANZA DE TYPE 3v

Sanza à languettes végétales sur table « simple » sans résonateur

· La table de résonance est une planchette en bois rectangulaire d’environ 1 cm d’épaisseur.

· Les languettes en raphia, en éclats de bambou, ou en bois sont maintenues entre-elles par une barre de pression ligaturée à la table.

· Ce type de sanza n’a pas de décoration.

· A ces sanza sans résonateur, on adjoint une calebasse qui améliorera la résonance.

Bibliographie sélective

Maes J. – Les sanza du Congo belge Revue Congo, 1921* Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962  * Laurenty J.S. – L’organologie du Zaïre TII; les Sanza; les Xylophones; les Tambours à fente, 1995

 

 

Type: T3v                                                              (fb040v)

Ethnie: région Kasaï-Sankuru ?

Vernaculaire: –

Pays: R. D. du Congo

Dimension: 28 cm

Matériau: bois, raphia, calebasse, métal

Clavier: en éventail – 12 lg. (carrées)

Décoration: néant

Remarque: la table est percée de nombreux trous (35); petite calebasse de résonance; suspente en fibres tressées

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962  «Groupe 2: sanza sur planche sans caisse de résonance»


 

Type: T3v                                                              (fb041v)

Ethnie: Lozi

Vernaculaire: –

Pays: Zambie

Dimension: 30 cm

Matériau: bois, raphia

Clavier: en pointe ? – 5 lg. (arrondies + 1 carrée)

Décoration: néant

Remarque: trou acoustique; languette droite restaurée


 

Type: T3v                                                              (fb042v)

Ethnie: Tshokwe ?

Vernaculaire: –

Pays: R. D. du Congo

Dimension: 40 cm

Matériau: bois, raphia, résine, métal (fil de laiton)

Clavier: en pointe – 5 lg. (arrondies)

Décoration: néant

Remarque: échancrures et stries sur les côtés latéraux à la hauteur des chevalets; résidus et boulettes d’accordage sous les touches; Ligature de la barre de pression par du fil de laiton 



DESCRIPTION GENERALE DES SANZA DE TYPE 4v

Sanza à languettes végétales sur table « en caissette » formant résonateur

· La caisse de résonance de ces sanza, à été fabriquée par évidement d’une des faces d’un bloc de bois dont l’épaisseur varie de 4 à 10 cm. Exception tout fois pour la sanza (fb123v) dont la caisse de résonance est une caissette constituée d’un assemblage de 6 planchettes de bois.

· La table est une planchette rectangulaire fixée au bloc de bois évidé, par des pointes métalliques et de la résine pour constituer la caisse de résonance. La table est percée de un ou plusieurs trous acoustiques de formes géométriques diverses: carrés, rectangles, losange …

· En général les claviers sont droits. Les sanza sont soit à clavier simple ou à deux claviers simple séparés

· Les languettes du clavier en raphia sont maintenues entre-elles par une barre de pression en métal ou en raphia, fixée à la table par des liens en fibres végétales ou du fil métallique.

· Pour un même clavier, les touches des languettes sont souvent de formes variées. On y retrouve des touches arrondies, carrées, effilées, obliques …

· Certaines sanza sont décorées de motifs géométriques divers. D’autres ont le bord postérieur prolongé par des éléments figuratifs stylisés ou anthropomorphes monoxyles ou rapportés. Quelques sanza ont perdus leurs motifs anthropomorphes par sciage !

· Les sanza construites en matières végétales ne peuvent produire un son pénétrant. Le son est court, et s’éteint assez vite. un moyen ingénieux pour apporter une solution , en plus de la caisse de résonance est l’util
isation
d’aiguilles vibrantes Certaines languettes sont surmontées d’une fine baguette, sorte d’aiguille vibrante, fixée à la languette par de la résine semblable à celle collée sous les languettes (boulettes d’accordage) et écartée de celle-ci de moins d’un millimètre. Lorsque la languette est pincée par le musicien, cette « aiguille » vibre contre-elle et génère non seulement une vibration qui amplifie le son mais brouille celui-ci … .

Ces sanza proviennent toutes du Cameroun ou des pays limitrophes (Gabon Nigéria …).

Série 1: Sanza sur table « en caissette » à clavier simple

A remarquer dans cette série la sanza (fb115v) qui contrairement au jeu normal (clavier tourné vers le musicien) à un clavier inversé (le clavier est opposé au corps du musicien).

Série 2: Sanza sur table « en caissette » à deux claviers simples séparés

 Bibliographie sélective

Borel F. – Les sanza, 1986 * Cogdell J + Kubik G.- Turn up the volume, 1999 * Kubik G. Westafrika, 1989 * Gansemans J & Schmidt Wrenger B. – Zentralafrika, 1986 * Ministère des A.F.C.M.E.J.C. de Yaoundé – Danse du Cameroun N° 1 – 1967  * Sotheby’s – Important Tribal Art, 1992 , N° 161 * Afrika Museum in Berg en Dal – Forms of Wonderment, 2002, Vol. 2 p. 486

Source: Ministère des A.F.C.M.E.J.C. de Yaoundé – Danse du Cameroun N° 1 – 1967

Légende: Danse Azonghanitsum Mankon

Pays: Cameroun (région de Bamenda)

Fb/liv50


 

Type: T4v /s1/s1.1                                                 (fb070v)

Ethnie: Bamoun

Vernaculaire: lou ngam

Pays: Cameroun

Dimension: 32 cm

Matériau: bois, raphia, résine, métal

Clavier: droit – 14 lg. (arrondies + carrées)

Décoration: néant

Remarque: boulettes d’accordage sous les touches; nodule de résine noire collé au bord antérieur de la table; barre de pression métallique ligaturée à la table par de la fibre et des cordes; caisse arrondie; 1 trou acoustique


 

Type: T4v /s1/s1.1                                                 (fb071v)

Ethnie: Bamoun

Vernaculaire: lou ngam

Pays: Cameroun

Dimension: 40 cm

Matériau: bois, raphia, résine, métal

Clavier: droit – 13 lg. (arrondies)

Décoration: néant

Remarque: boulettes d’accordage sous les touches; nodule de résine noire collé sur la table; barre de pression métallique; caisse arrondie; 2 trous acoustiques


Type: T4v /s1/s1.1                                                 (fb074v)

Ethnie: Bamoun

Vernaculaire: lou ngam

Pays: Cameroun

Dimension: 41 cm

Matériau: bois, raphia, résine

Clavier: droit – 14 lg. (arrondies)

Décoration: décor de lignes incisées sur les côtés extérieurs

Remarque: boulettes d’accordage sous les touches; nodule de résine noire collé sur la table; caisse légèrement arrondie; 3 trous acoustiques


 

Type: T4v /s1/s1.1                                              (fb075v)

Ethnie: Bamoun

Vernaculaire: lou ngam

Pays: Cameroun

Dimension: 35 cm

Matériau: bois, raphia, résine

Clavier: (incomplet) droit – 13 lg. (arrondies + effilées)

Décoration: décor de lignes incisées dans la table

Remarque: boulettes d’accordage sous les touches; caisse légèrement arrondie; 1 trou acoustique


 

Type: T4v /s1/s1.1                                                   (fb072v)

Ethnie: Bamoun

Vernaculaire: lou ngam

Pays: Cameroun

Dimension: 22 cm

Matériau: (abîmé) bois, raphia, résine, métal

Clavier: 3 sect. droites  – 22 lg. (arrondies + carrées)

Décoration: la figuration probablement de style anthropomorphe qui surmontait la partie postérieure, a été enlevée !

Remarque: boulettes d’accordage sous les touches; barre de pression métallique; aiguilles vibrantes; 1 trou acoustique


Type: T4v /s1/s1.1                                              (fb073v)

Ethnie: Bamoun

Vernaculaire: lou ngam

Pays: Cameroun

Dimension: 33 cm

Matériau: bois, raphia, résine, métal

Clavier: (incomplet ?) en pointe ? – 13 lg. (arrondies ?)

Décoration: néant

Remarque: boulettes d’accordage sous les touches; barre de pression métallique; caisse arrondie; 1 trou acoustique abîmé


 

Type: T4v /s1/s1.1                                                 (fb076v)

Ethnie: Bamoun

Vernaculaire: lou ngam

Pays: Cameroun

Dimension: 48 cm

Matériau: bois, raphia, résine, métal

Clavier: droit – 14 lg. (arrondies)

Décoration: néant

Remarque: traces de boulettes d’accordage sous les touches; barre de pression métallique ligaturée à la table par du fil métallique; 1 trou acoustique 


 

Type: T4v /s1/s1.1                                                 (fb077v)

Ethnie: Bamoun

Vernaculaire: lou ngam

Pays: Cameroun

Dimension: 36 cm

Matériau: bois, raphia, résine

Clavier: droit – 13 lg. (arrondies + effilées)

Décoration: néant

Remarque: traces de boulettes d’accordage sous certaines touches; corde de suspension; caisse légèrement arrondie; 1 trou acoustique entouré de 11 petits trous ronds


 

Type: T4v /s1/s1.1                                                 (fb078v)

Ethnie: Bamoun

Vernaculaire: lou ngam

Pays: Cameroun

Dimension: 27 cm

Matériau: bois, raphia, résine

Clavier: droit – 15 lg. (arrondies + effilées)

Décoration: les 2 prolongements monoxyles (têtes ou personnages ?) de la partie postérieure ont été sciés

Remarque: boulettes d’accordage sous les touches; 2 languettes manquent; nodule de résine noire collé au bord antérieur droit de la table; caisse légèrement arrondie; 1 trou acoustique


 

Type: T4v /s1/s1.1                                                   (fb79v)

Ethnie: Bamoun

Vernaculaire: lou ngam

Pays: Cameroun

Dimension: 28 cm

Matériau: bois, raphia, résine, métal

Clavier: droit – 15 lg. (carrées + effilées)

Décoration: néant

Remarque: traces de boulettes d’accordage sous les touches; barre de pression métallique; restes d’aiguilles vibrantes sur certaines touches; caisse légèrement arrondie; 1 trou acoustique 


 

Type: T4v /s1/s1.1                                                 (fb080v)

Ethnie: Bamoun

Vernaculaire: lou ngam

Pays: Cameroun

Dimension: 29 cm

Matériau: bois, raphia

Clavier: droit – 11 lg. (carrées + effilées)

Décoration: le prolongement (une tête ?) rapporté de la partie postérieure a été enlevé

Remarque: 1 trou acoustique; barre de pression métallique


 

Type: T4v /s1/s1.2                                                   (fb90v)

Ethnie: Vute / Tikar

Vernaculaire: timbrh (timbili)

Pays: Cameroun

Dimension: 44 cm

Matériau: bois, raphia, résine, métal

Clavier: droit – 18 lg. (arrondies + carrées)

Décoration: deux flèches stylisées ? percées de petits trous dans lesquelles étaient insérés de petits anneaux métalliques vibrants prolongent la partie postérieure

Remarque: boulettes d’accordage; double barre de pression métallique; aiguilles vibrantes; ; 2 trous acoustiques (1 sur le côté gauche)

Réf.: Borel F. – Les sanza 1986, «Groupe V; N° 17»


 

Type: T4v /s1/s1.2                                                 (fb092v)

Ethnie: Vute / Tikar

Vernaculaire: timbrh (timbili)

Pays: Cameroun

Dimension: 35 cm

Matériau: bois, raphia, résine, métal

Clavier: droit – 13 lg. (arrondies)

Décoration: de la table et de la caisse au dos et sur les côtés latéraux de motifs géométriques; deux flèches stylisées ?, prolongent la partie postérieure, celle de droite est abîmée

Remarque: boulettes d’accordage; barre de pression métallique ligaturée à la table par des fibres; 1 trou acoustique

Réf.: Borel F. – Les sanza 1986, «Groupe V; N° 17»


 

Type: T4v /s1/s1.2                                                 (fb091v)

Ethnie: Vute / Tikar

Vernaculaire: timbrh (timbili)

Pays: Cameroun

Dimension: 37 cm

Matériau: bois, raphia

Clavier: droit – 15 lg. (arrondies)

Décoration: deux flèches stylisées arrondies ?prolongent la partie postérieure

Remarque: 1 trou acoustique


Type: T4v /s1/s1.3                                                 (fb100v)

Ethnie: Fang Ntoumou

Vernaculaire: –

Pays: Cameroun / Gabon

Dimension: 48 cm

Matériau: bois, raphia, résine, métal

Clavier: (incomplet ?) droit – 13 lg. (carrées + effilées.)

Décoration: tête monoxyle avec les yeux figurés par deux clous de laiton

Remarque: boulettes d’accordage; caisse arrondie; 1 trou acoustique

 


 

Type: T4v /s1/s1.3                                                (fb101v)

Ethnie: Bamoun

Vernaculaire: –

Pays: Cameroun

Dimension: 36 cm

Matériau: bois, raphia

Clavier: (incomplet ?) droit – 10 lg. (carrées + effilées ?)

Décor: tête et jambes monoxyles; décoration de la table et de la caisse arrondie de motifs géométriques; sanza de facture récente, probablement une copie de celle du Musée de l’Homme

Remarque; caisse arrondie; 1 trou acoustique

Réf.: Borel F. – Les sanza 1986 «Groupe III; N° 10» * Rault L. – Instruments de musique du monde, 2000; p. 87


 

Type: T4v /s1/s1.3                                                 (fb102v)

Ethnie: –

Vernaculaire: –

Pays: Cameroun

Dimension: 49 cm

Matériau: bois, raphia, résine, métal

Clavier: droit – 13 lg. (arrondies)

Décoration: têtes monoxyles ?, jambes rapportées; décoration de la table de lignes incisées

Remarque; boulettes d’accordage; barre de pression métallique ligaturée à la table par du fil de laiton; caisse arrondie; trous acoustiques

 


 

Type: T4v /s1/s1.3                                                 (fb103v)

Ethnie: Bamoun

Vernaculaire: lou ngam

Pays: Cameroun

Dimension: 36 cm

Matériau: bois, raphia, résine

Clavier: droit – 11 lg. (arrondies + effilées.)

Décoration: 2 têtes rapportées ? Prolongent la partie postérieure

Remarque: traces de boulettes d’accordage sous certaines; 1 trou acoustique

 


 

Type: T4v /s1/s1.3                                                 (fb115v)

Ethnie: –

Vernaculaire: –

Pays: Cameroun / Nigeria ?

Dimension: 68 cm

Matériau: bois, raphia, résine, métal

Clavier: 2 sections obliques – 19 lg. (arrondies)

Décoration: tête monoxyle surmontant un long cou avec les yeux figurés par deux clous de laiton;

Remarque: barre de pression métallique; clavier opposé au corps du musicien; 1 trou acoustique

Réf.:Sotheby’s – Important Tribal Art, 1992 , N° 161 * Afrika Museum Berg en Dal – Forms of Wonderment, 2002, Vol. 2 p. 486


  Type: T4v /s2/s2.1                                                 (fb120v)

Ethnie: Bamoun

Vernaculaire: lou ngam

Pays: Cameroun

Dimension: 21 cm

Matériau: bois, raphia, résine, cuir

Clavier: 2 sect. droites – 16 lg. (carrées + effilées)

Décoration: néant

Remarque: boulettes d’accordage; aiguilles vibrantes; suspente en cuir; 1 trou acoustique


 

Type: T4v /s2/s2.1                                                 (fb121v)

Ethnie: Bamoun

Vernaculaire: lou ngam

Pays: Cameroun

Dimension: 49 cm

Matériau: bois, raphia, résine

Clavier: 2 sect. droites – 16 lg. (carrées + effilées)

Décoration: néant

Remarque: boulettes d’accordage; aiguilles vibrantes; suspente en fibres; 2 trous accoustiques

Réf.: Klejman O. – Tam Tam, 2000; p. 43


 

Type: T4v /s2/s2.1                                                 (fb122v)

Ethnie: Bamoun

Vernaculaire: lou ngam

Pays: Cameroun

Dimension: 41 cm

Matériau: bois, raphia, résine

Clavier: 2 sect. droites – 14 lg. (carrées + effilées)

Décoration: néant

Remarque: boulettes d’accordage; aiguilles vibrantes; 2 trous accoustiques

 Réf.: Klejman O. – Tam Tam, 2000; p. 43


 

Type: T4v /s2/s2.1                                                 (fb123v)

Ethnie: Bamoun

Vernaculaire: lou ngam

Pays: Cameroun

Dimension: 38 cm

Matériau: bois, raphia, résine, métal

Clavier: 2 sect. droites – 13 lg. (arrondies + obliques)

Décoration: de la table et des côtés latéraux lignes incisées en motifs triangulaires

Remarque: caisse assemblée; boulettes d’accordage; aiguilles vibrantes; suspente en corde; barre de pression métallique ligaturée à la table par des fibres; 1 trou acoustique


 

Type: T4v /s2/s2.1                                                (fb124v)

Ethnie: Bamoun

Vernaculaire: lou ngam

Pays: Cameroun

Dimension: 26 cm

Matériau: bois, raphia, résine, métal

Clavier: 2 sect. droites – 16 lg. (carrées + effilées)

Décoration: néant

Remarque: boulettes d’accordage; 3 languettes sont cassées; barre de pression métallique ligaturée à la table par des fibres; caisse arrondie; 3 trous acoustiques


 

Type: T4v /s2/s2.2                                                 (fb130v)

Ethnie: Vute

Vernaculaire: timbrh (timbili)

Pays: Cameroun

Dimension: 44 cm

Matériau: bois, raphia, résine, métal

Clavier: droit – 10 lg. (arrondies + carrées)

Décoration: la table et de la caisse sont incisées de motifs géométriques; deux flèches stylisées ? percées de petits trous dans lesquelles étaient insérés de petits anneaux métalliques vibrants prolongent la partie postérieure

Remarque: boulettes d’accordage; barre de pression métallique ligaturée à la table par des fibres; ; 1 trou acoustique

 Réf.: Borel F. – Les sanza 1986, «Groupe V; N° 17»


 

Type: T4v /s2/s2.2                                                 (fb135v)

Ethnie: Bamoun

Vernaculaire: lou ngam

Pays: Cameroun

Dimension: 44 cm

Matériau: bois, raphia

Clavier: 2 sect. droites – 10 lg. (arrondies + effilées)

Décoration: la partie postérieure est prolongée d’une anse percée de petits trous dans lesquelles étaient insérés de petits anneaux métalliques vibrants

Remarque: 1 trou acoustique


Type: T4v /s2/s2.3                                                 (fb140v)

Ethnie: Fang Ntoumou

Vernaculaire: –

Pays: Cameroun

Dimension: 46 cm

Matériau: bois, raphia, métal

Clavier: 2 sect. droites – 10 lg. (arrondies)

Décoration: tête monoxyle ornée d’un collier métallique; décoration de la table et du dos à l’aide de triangles incisés

Remarque: traces de boulettes d’accordage sous les languettes; barre de pression métallique ligaturée à la table par du fil métallique; caisse de résonance légèrement arrondie; 1 trou acoustique abîmé


 

Type: T4v /s2/s2.3                                                (fb145v)

Ethnie: Punu ?

Vernaculaire: –

Pays: Cameroun / Gabon

Dimension: 44 cm

Matériau: bois, raphia, tissu, résine

Clavier: 2 sect. droites – 16 lg. (carrées + effilées)

Décoration: 2 têtes rapportées ? ornées d’un collier de tissu

Remarque: traces de boulettes d’accordage sous les languettes; caisse arrondie; 2 trous accoustiques


 

Type: T4v /s2/s2.3                                                 (fb146v)

Ethnie: Fang Ntoumou

Vernaculaire: –

Pays: Cameroun

Dimension: 64 cm

Matériau: bois, raphia, fibres, résine, perles, métal

Clavier: 2 sect. droites – 18 lg. (carrées + effilées…)

Décoration: 2 statuettes rapportées, celle de gauche est garnie d’un petit pagne en fibre; graffitis sur la table de la caisse de résonance arrondie

Remarque: boulettes d’accordage; aiguilles vibrantes; barre de pression métallique ligaturée à la table par du fil métallique; 1 trou acoustique + 2 petits trous ronds sous chaque clavier



DESCRIPTION GENERALE DES SANZA DE TYPE 5v

Sanza à languettes végétales sur table « simple » avec résonateur de forme et matières diverses

Sont  réunis ici dans ce type 5v, un ensemble de sanza dont les corps de résonance sont de formes matières diverses: écorce, bois, calebasse, cabosse de cacao, carapace de tortue ….

· La table est une planche en bois, elle est fixée au corps de résonance par des liens de fibres végétales ou des épines transfixantes.

· Les languettes du clavier, en raphia ou en éclats de raphia, sont fixées à la table par un tressage (barre de pression) en fibres végétales.

Quelques unes sont typiques de ces régions et décrits dans Laurenty J. S. – Les sanza du Congo – 1962;. Parmi celle-ci nous en retiendrons plus particulièrement trois car bien documentées par Maes et Laurenty.

Le (N° fb050v) provient d’une région comprise entre l’Uele, l’Itimbiri, le Zaïre et L’Aruwimi. Cette zone encerclant le bassin de la rivière Rubi. Elle est répertoriées par Maes et Laurenty comme « Groupe 3: Sanza à caisse de résonance en écorce type Rubi-Haut-Uele ». Cette région est peuplée par les Boa, So, Binja, Bandia… . Parmi les appellations usitées pour ce type de sanza, citons: magbomboyo / bandakwi / marombe…

La caractéristique principale de ce type de sanza, est la caisse de résonance en écorce. Ce genre de construction est courante dans la région des Uele; elle consiste en des arceaux faits de  baguettes ployées en demi-cercle plantées dans la table de résonance, sur ces arceaux on applique un morceau d’écorce attaché à la table par des épines (chevilles) plantées dans l’épaisseur de la planchette. Les extrémités de la caisse de résonance en écorce (appliquée sur les arceaux) sont reliées par 2 sutures maintenant les deux lèvres accolées, ce qui donne à ce genre d’instrument une silhouette caractéristique en forme de bateau qu’est la sanza des Uele. Trou acoustique de forme rectangulaire percé au dos de la caisse de résonance. Le musée Ethnographique de Genève qui reproduit  une sanza semblable à la planche 10, p. 35 dans Aubet L. – Planète Musicale – 1991. L’attribue à l’ethnie Ngombe de l’Ubangi et lui donne l’appellation « esandju »

Le (N° fb053v) provient de la région de l’Equateur et répertoriées par Maes et Laurenty comme « Groupe 7: Sanza type Eso-Ngando-saka ».

La table rectangulaire est fixée au corps de résonance de forme hémicylindrique par un enduit de résine noire. Les extrémités antérieures et postérieures restent béantes. Trou acoustique rond dans le milieu antérieur de la table. Cette sanza achetée lors d’une vente d’objets ethnographiques provenant du Musée des Missionnaires du Sacré Coeur de Borgerhout (Antwerpen) porte le numéro de référence MH 7/107. Originaire de la région de l’Equateur, elle a plus que probablement elle aussi été, comme les N° 114 et 116 (très semblables), du Musée de Tervuren, collectées dans les années 1930 par le R. P. Hulstaert (Missionnaire du Sacré-Coeur) et spécialiste des peuples de la région de l’Equateur.

Le (N° fb150v) provient de la région de l’Ubangi et répertoriées par Maes et Laurenty comme « Groupe 4: Sanza type Lua (Ubangi) ».

Le corps de résonance est un épais bloc de bois léger (environ 13 cm d’épaisseur) évidée par le côté extérieur droit et refermé ensuite par une planchette de bois collée à l’aide de résine noire. Ce type de sanza provient du Nord de la R. D. du Congo, entre la boucle de l’Ubangi et du fleuve Congo (Zaïre), plus spécialement dans la région arrosé par la rivière Lua. Elle est donc  répertoriée par Maes – Laurenty comme « Sanza type Lua ». Cette région est peuplée par les Ngombe, Ngbandi, Mbanja, Ngbaka… . Parmi les appellations usitées pour ce type de sanza, citons: elenge, libeke, udjanga, lenge…

Bibliographie sélective:

Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 * Laurenty J. S. – L’organologie du Zaïre,  Tome II – 1995 * Maes J. – La sanza du Congo Belge – 1921 * Hulstaert G. – Note sur les instruments de musique à l’Equateur – 1935 * Borel F. – Les sanza, 1986 * Aubert L. – Planète musicale, 1991

Source: PANORAMA DU CONGO n° 6 – Ubangi Uele – ~1910 – Touring Club de Belgique – p. 7

Légende: Coin du poste de Libengé

Pays: R.D. du Congo – région de l’Ubangi

Fb/liv27

 

Source: Ch. Hénault

Légende: Photo de Mme Denie (+-1933), prise chez les Ngbandi; région de Mobaye (ex-Banzyville)

Pays: R.D. du Congo – région de l’Ubangi

Fb/ch03

 

Source: Carte postale – Edition Nels pour les Missions des Pères Capucins – avant 1930

Légende: Ubanghi (Congo)   En grand gala !

Pays: R.D. du Congo – région de l’Ubangi

Fb/cp03


 

Dos
Type: T4v                                           (fb050v & fb050av)

Ethnie: Budu – région des Uele

Vernaculaire: –

Pays: R. D. du Congo

Dimension: 51 cm

Matériau: bois, raphia, écorce

Clavier: irrégulier – 8 lg. (effilées + arrondies)

Décoration: néant

Remarque: barre de pression en tressage; caisse de résonance en écorce; trou acoustique rectangulaire au dos de la sanza

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962  «Groupe 3: sanza à caisse de résonance en écorce type Rubi-Haut-Uele »  Aubert L. – Planète Musicale, 1991; p. 34 & 44


 

Type: T4v                                                               (fb051v)

Ethnie: Budu – région des Uele

Vernaculaire: –

Pays: R. D. du Congo

Dimension: 29 cm

Matériau: bois, raphia, cabosse de caco

Clavier: en éventail – 7 lg. (arrondies)

Décoration: néant

Remarque: barre de pression en tressage; la caisse de résonance est une cabosse de cacao évidée; les languettes débordent fortement la partie postérieure de la table de résonance

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962  «Groupe 3: sanza à caisse de résonance en écorce type Rubi-Haut-Uele »


 

Type: T4v                                                            (fb057v)

Ethnie: région des Uele ?

Vernaculaire: –

Pays: R. D. du Congo

Dimension: 21 cm

Matériau: bois, raphia, calebasse

Clavier: irrégulier ? – 8 lg. (arrondies ?)

Décoration: néant

Remarque: barre de pression en tressage; la caisse de résonance est une calebasse évidée; il manque une languettes

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962  «Groupe 10»


Type: T4v                                                              (fb055v)

Ethnie: –

Vernaculaire: –

Pays: Gabon ?

Dimension: 18 cm

Matériau: bois, raphia

Clavier: en pointe – 7 lg. (en pointes)

Décoration de stries parallèles et croisées sur les côtés de la caisse assemblée

Remarque: barre de pression en tressage; 1 trou acoustique carré au dos


Type: T4v                                                              (fb056v)

Ethnie: Barambo – région des Uele

Vernaculaire: –

Pays: R. D. du Congo

Dimension: 30 cm

Matériau: bois, raphia

Clavier: irrégulier – 6 lg. (arrondies ?)

Décoration: pyrogravures de chevrons et festons sur la table

Remarque: barre de pression en tressage; trou acoustique situé à l’arrière du chevalet postérieur; caisse se résonance taillée en coupe

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962  «Groupe 6: sanza type Haut Uele»


Type: T4v                                                              (fb053v)

Ethnie: Boyela / Bosaka – région de l’Equateur)

Vernaculaire: inkoko

Pays: R. D. du Congo

Dimension: 20 cm

Matériau: bois, raphia, résine

Clavier: en pointe – 5 lg. (arrondies)

Décoration: néant

Remarque: les extrémités de la caisse de résonance restent béantes; ancienne collection des M.S.C. de Borgerhout N° MH7/107 (voir Hulstaert G. M.S.C. – Note sur les instruments de musique à l’Equateur, 1935).

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962  «Groupe 7: sanza type Eso-Ngando-Saka


Dos

Type: T4v                                           (fb058v & fb058av)

Ethnie: Lokele – région de l’Equateur

Vernaculaire: pokido

Pays: R. D. du Congo

Dimension: 17 cm

Matériau: bois, raphia, carapace de tortue

Clavier: oblique – 9 lg. (en pointes)

Décoration: néant

Remarque: barre de pression en tressage; la caisse de résonance est carapace de tortue; ancienne collection J. Walschot

 Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Cong
o, 1962 «Groupe 10»


Type: T4v                                                             (fb150av)

Ethnie: Ngbaka ? – région de l’Ubangi

Vernaculaire: –

Pays: R. D. du Congo

Dimension: 39 cm

Matériau: bois, raphia, résine

Clavier: (abîmé) irrégulier – 8 lg. (biseaux + pointes)

Décoration: néant

Remarque: barre de pression en tressage; absence de chevalet postérieur; 2 trous accoustiques ?; ouverte et refermée par une planchette à l’aide de gomme

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 4: sanza type Lua» (Ubangi)


Type: T4v                                                             (fb152v)

Ethnie: Bomboma – région de l’Ubangi

Vernaculaire: –

Pays: R. D. du Congo

Dimension: 34 cm

Matériau: bois, raphia, résine

Clavier:  1 sect. oblique – 10 lg. (arrondies ?)

Décoration: néant

Remarque: caisse (épaisseur 10 cm environ) de 6 planchettes assemblées par des liens en fibres végétales; 2 excroissances prolongent les côtés latéraux de la partie antérieure; barre de pression en tressage; absence de chevalet postérieur; 1 trou accoustique rond sur le côté latéral gauche; ancienne inscription: Bomboma H/? 1933 sur la table (Bomboma
est aussi le nom du  village qui aurait donné le nom à l’ethnie des Bomboma)

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 4: sanza type Lua» (Ubangi)


 

Type: T4v                                                          (fb151v)

Ethnie: Ngbaka ? – région de l’Ubangi

Vernaculaire: –

Pays: R. D. du Congo

Dimension: 44 cm

Matériau: bois, raphia, résine

Clavier: en éventail – 8 lg. (arrondies)

Décoration: tête monoxyle

Remarque: barre de pression en tressage; clavier opposé au corps du musicien; 1 trou acoustique triangulaire en dessous du clavier; ouverte et refermée


  

Type: T4v                                                            (fb052v)

Ethnie: Pere – région du Maniema

Vernaculaire: –

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 31 cm

Matériau: bois, raphia

Clavier: arrondi – 7 lg. (droites)

Décoration: sanza monoxyle en bois, creusée et sculptée en forme d’oiseau

Remarque: absence de chevalet postérieur; barre de pression en tress
age
 


 

Type: T4v                                              (fb054v & fb54av)

Ethnie: Mambila

Vernaculaire: –

Pays: Nigeria / Cameroun

Dimension: 60 cm

Matériau: bois, raphia, résine, métal

Clavier: droit – 18 lg. (arrondies)

Décoration: caisse sculptée de 11 personnages de type Mambila

Remarque: barre de pression en tressage ?



 

SANZA A LANGUETTES METALLIQUES

· TYPE 1m

Sanza à languettes métalliques sur table « simple » à chevalet postérieur taillé dans la masse / sans résonateur (T1m)

Série 1: Sanza à clavier simple (s1)

S1.1 – Table avec rebords (s1.1)

S1.2 – Table sans rebord (s1.2)

Série 2: Sanza à clavier en terrasse (s2)

S2.1 – Clavier double en terrasse (s2.1)

S2.2 – Clavier triple en terrasse (s2.2)

· TYPE 2m

Sanza à languettes métalliques sur table « simple » à chevalet postérieur rapporté / sans résonateur (T2m)

Série 1: Sanza à clavier simple (s1)

S1.1 – Table avec rebords (s1.1)

S1.2 – Table sans rebord (s1.2)

Série 2: Sanza à clavier en terrasse (s2)

S2.1 – Clavier double en terrasse (s2.1)

S2.2 – Clavier triple en terrasse (s2.2)

· TYPE 3m

Sanza à languettes métalliques sur table « creusée » à talon formant chevalet postérieur / sans résonateur (T3m)

Série 1: Sanza à 1 tête (s1)

S1.1 – Sanza à 1 tête à chevalet antérieur droit en métal (s1.1)

S1.2 – Sanza à 1 tête à chevalet antérieur droit en bois (s1.2)

S1.3 – Sanza à 1 tête à chevalet antérieur en forme de U en métal (s1.3)

Série 2: Sanza à 2 têtes (s2)

S2.1 – Sanza à 2 têtes à chevalet antérieur droit en métal (s2.1)

S2.2 – Sanza à 2 têtes à chevalet antérieur droit en bois (s2.2)

Série 3: Sanza sans tête (s3)

 

· TYPE 4m

Sanza à languettes métalliques sur table « massive » / sans résonateur (T4m)

Série 1: Sanza à clavier double en terrasse + clavier simple / chevalet postérieur taillé dans la masse (s1)

Série 2: Sanza à clavier double en terrasse à chevalet postérieur rapporté (s2)

· TYPE 5m

Sanza à languettes métalliques sur table « épaisse» évidée par le côté antérieur / formant résonateur (T5m)

Série 1: Sanza à languettes métallique sur table trapézoïdale(s1)

Série 2: Sanza à languettes métallique sur table concave (s2)

Série 3: Autre (s3)

· TYPE 6m

Sanza à languettes métalliques sur table en « en caissette » évidée et refermée / formant résonateur (T6m)

Série 1: Sanza à languettes métallique avec chevalet antérieur en forme de U (s1)

Série 1: Sanza à chevalet antérieur en forme de U (s1)

S1.1 – Table avec rebords (s1.1)

S1.2 – Table sans rebord (s1.2)

Série 2: Sanza à chevalet antérieur en forme de S (s2)

Série 3: Sanza à chevalet antérieur droit (s3)

· TYPE 7m

Sanza à languettes métalliques sur table en « en caissette » assemblée / formant résonateur (T7m)

· TYPE 8m

Sanza à languettes métalliques sur table « simple » avec résonateur de formes et matières diverses (T8m)



DESCRIPTION GENERALE DES SANZA DE TYPE 1m

Sanza à languettes métalliques sur table « simple » à chevalet postérieur taillé dans la masse / sans résonateur (T1m)

· La table est une planche en bois dur, avec ou sans rebords latéraux, percée d’un trou sous le clavier permettant la fixation d’une calebasse de résonance et pourvue à sa partie inférieure d’une tringle munie d’anneaux vibrants faisant office de sonnailles.

· Les languettes du clavier (simple ou en terrasse) ont été le plus souvent forgées, ou martelées à partir de clous. Les touches de ces languettes sont encore souvent munies de boulettes d’accordage en résine, fixées sous les touches des languettes et destinées à accorder la sanza.

· Le chevalet postérieur caractéristique de ce type de sanza, est taillé dans le même bloc de bois que la table. Ses côtés sont enserrés par une lame de fer en U posée sur le champ et lui servant de chevalet antérieur. L’ensemble chevalet-languettes est maintenu par une barre de pression métallique. Les languettes métalliques sont fixées à la table par du fil de métal.

· La table est décorée de motifs géométriques incisés « yitoma » voir ci-après.

· Le corps de résonance, si il est présent est une calebasse coupée et évidée fixée à la table par des liens en fibres végétales.

La majorité de ces sanza proviennent de la région chevauchant les frontières de la R.D. du Congo de l’Angola et de la Zambie. Elles sont répertoriées par Laurenty comme « Groupe 18: Sanza type Nord-Angola-Kasaï; lots 1 à 4 du N° 342 à 402) ». Cette région est peuplée principalement par les Tshokwe (Kioko / Batshioko / Chokwe / Cokwe / …), Lwena, Lunda, Lovale, Ngangela, Mbunda… . Chez les Tshokwe les sanza
portent le nom générique de « 
Cisanji / Kisanji / Tyitanzi / Tchitanzi / Kisaanjj  » (Maquet, Borel, Bastin, Laurenty, Rehinda, Kubik…).

Maquet J. N. (La musique chez les Pende et les Tshokwe – 1954) et Bastin M.L. (Art Décoratif Tshokwe – 1962) détaillent plus précisément les sanza Tshokwe en six grandes catégories:

1. Les Cisanji ca kakolo ndondo (clavier simple) – Type 1m. Les sanza de ce type sont très nombreuses chez les Tshokwe, elles seraient les plus anciennes et propre au Tshokwe, elles auraient ensuite été adoptées par les Lwena, Lunda etc. La sanza kakolo ndondo se joue généralement en solo; elle accompagne le chant des hommes qui parcourent les pistes, elle est aussi jouée le soir lors des veillées. Quand l’instrument est joué au-dessus d’une calebasse résonateur par un musicien professionnel (voir photo réf. Fb/di03 – p. ??) un jeune garçon frappe la calebasse au moyen d’une baguette mukakala.

2. Les Cisanji ca lungandu (clavier double en terrasse) – Type 1m. Les sanza de ce type sont des instruments anciens d’origine Lwena. Adoptée par les Tshokwe, elle ne semble pas connue des Lunda. A deux claviers superposés (clavier double en terrasse), composés en général d’une série de touches à registre grave (shina) et d’une série au registre médium (cikaci) avec parfois une ou deux touches dans l’aigu (songo) Elle se joue au-dessus d’une calebasse résonateur.

3. Les Cisanji ca muyemba ou mugemba (clavier triple en terrasse) – Type 1m. Ces sanza sont de grandes dimensions, anciennes et propre au Tshokwe. Les Lwena l’utilisent également; au ignore si les Lunda la connaissent. A trois claviers superposés (clavier triple en terrasse), composés en général d’une série de touches à registre grave (shina) et d’une série au registre médium (cikaci) et d’une série au registre aigu (songo). Elle se joue au-dessus d’une calebasse résonateur.

4. Les Cisanji ca mutshiabata ou mutshapata / mutyapata / mucapata (table creusée par le côté antérieur formant résonateur) – Voir description Type 5m

5. Les Cisanji ca libungu ou lipungu (en caissette formant résonateur) – Voir description Type 6m

6. Les Cisanji ca kele mucapata (sanza en radeau) – Voir description Type 1v

Ces sanza sont sont dans leur grande majorité décorées de très beaux motifs géométriques incisés. La fonction esthétique est sans aucun doute la motivation première de ces décorations. Mais chez les Tshokwe, une fonction symbolique est également attribué à la décoration de la table de résonance qui est ornée de motifs incisés appelés « yitoma », motifs empruntés entre autres aux dessins des scarifications corporelles et à ceux de la vannerie etc.

Ci-dessus quelques types de motif « Yitoma » et leur nom distinctif chez les Tshokwe (pour plus de détails, voir M. L. Bastin dans Art Décoratif Tshokwe – 1962).

Sur la table décorée de ces motifs « yitoma » est parfois intégré un masque « mukishi wa pwo » ou « mwana pwo » ou encore plus simplement « pwo » incarnation de l’ancêtre féminin, mère de la tribu, qui évoque l’ancêtre féminin du lignage. L’exhibition de ce genre de masque devant l’assemblée villageoise a un caractère magique: il apporte la fécondité et la prospérité.

La stylisation des traits féminins sur le masque « pwo » illustre les caractéristiques de l’art Tshokwe et en particulier la stylisation des yeux: ils sont mi-clos au centre de larges orbi
tes concaves.

 

 

 

 

 

Sur les objets fabriqués par les Tshokwe on retrouve ces motifs et plus spécialement, sur certaines sanza, le motif cruciforme gravé autour ou sur le front de la tête « pwo », qui décore non seulement les sanza, mais aussi, les vêtements d’apparats, fronts et joues des masques « pwo » des Tshokwe et « pwevo » des Lwena. Comme celle des Tshokwe l’histoire des Lwena est liée à l’arrivée du héros civilisateur Tshibinda Ilunga, « Ilunga le grand chasseur », un prince Luba qui introduisit la chasse à l’arc et un système de centralisation du pouvoir. Il n’est donc pas surprenant que les Tshokwe et les Lwena partagent de nombreuses traditions artistiques et culturelles, entre autre les motifs des scarifications et plus particulièrement ce motif cruciforme « tshingelyengelye ou cingelyengelye» aux extrémités circulaires (ansés) ou triangulaires. Selon M. L. Bastin, il serait inspiré de la croix du Christ du Portugal. Les peuples Lwena quant à eux commencèrent à l’utiliser suite au contact avec les marchands Tshokwe.

Mais il est possible que ce motif que l’on retrouve d’ailleurs aussi chez les Kuba, soit d’origine beaucoup plus ancienne, car on a découvert sur le Haut-Zambèze des pétroglyphes reproduisant ce genre de symbole à entrelacs de lignes recourbées à leurs extrémités, (voir ci-après).

Source: OLIVEIRA José Osario de – FLAGRANTES DA VITA NA LUNDA – 1958 – Lisboa: Diamang – p. 70

Légende: Le chef batshioko Sacamanda, qui a été Chef du village du Musée de Dundo

Pays: Angola – région de la Lunda

Fb/di10

 

Source: SCIENCES et VOYAGES – 1957 – N° 141

Légende: Danseur masqué « mwana pwo »

Pays: Angola

Fb/div03

 

 

Source: OLIVEIRA José Osario de – FLAGRANTES DA VITA NA LUNDA – 1958 – Lisboa: Diamang – p. 113

Légende: Des auxiliaires indigènes du Musée mettant à découvert des dessins gravés sur un rocher (Haut-Zambèse)

Pays: Angola – région de la Lunda

Fb/di09

 

Si ces sanza du TYPE 1m présentent le même caractère morphologique de base qui est le chevalet postérieur taillé dans la masse, des différences peuvent être relevés, notamment dans le type de clavier. C’est la raison pour laquelle il à été subdivisé en 2 séries:

Série 1: Sanza à clavier simple (s1)

S1.1 – Table avec rebords (s1.1)

S1.2 – Table sans rebord (s1.2)

Série 2: Sanza à clavier en terrasse (s2)

S2.1 – Clavier double en terrasse (s2.1)

S2.2 – Clavier triple en terrasse (s2.2)

Bibliographie sélective

Maquet J. N. – La musique chez les Pende et les Tshokwe, 1954 * Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962  * Laurenty J.S. – L’organologie du Zaïre TII; les Sanza; les Xylophones; les Tambours à fente, 1995 * Maes J. – La sanza du Congo Belge – 1921 * Borel F. – Les sanza, 1986 * Schaeffner A. – Origine des instruments de musique, 1936 * Cogdell J + Kubik G. – Turn up the volume, 1999 * Bastin M. L. – Art décoratif Tshokwe, 1962 * Gansemans J & Schmidt Wrenger B.- Zentralafrika, 1986 * Redinha J. – Instrumentos musicais de Angola, 1984

Source: L’Illustration Congolaise – 1939 – N° 21(Cliché Ministère des Colonies)

Légende: Musicien ambulant

Pays: R. D. du Congo

Fb/liv31

Remarque: Cette photo est reproduite également dans Laurenty J.S. – L’organologie du Zaïre TII – 1995 avec la légende: Musicien Tshokwe du territoire de Sandoa (Shaba) jouant de la sanga – photo: Steppe E – 1931

Source: « Chromo N° 171 » après 1950 ?

Légende: La leçon de « SANGA »

Pays: R. D. du Congo

Fb/liv31a

Remarque: la photo précédente reprise, arrangée et éditée en chromo par les fromages « la vache qui rit » 

 

Source: Photo Quackelbeen L. – 1999

Légende: Joueur de la sanza N° fb156m

Pays: Zambie – région des Mbunda

Fb/cp13

 

 Source: OLIVEIRA José Osario de – FLAGRANTES DA VITA NA LUNDA – 1958 – Lisboa: Diamang – p. 161

Légende: Groupe de joueurs Batshioko, de « quissanges » sur des calebasses

Pays: Angola – région de la Lunda

Fb/di03


Dos
Type: T1m /s1/s1.1                                              (fb101m)

Ethnie: Tshokwe

Vernaculaire: kakolo ndondo

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 20 cm

Matériau: bois, métal, résine

Clavier: dépareillé – 7 lg. (obliques légèrement palmées)

Décoration: représentation en bas-relief du masque féminin pwo
sur fond décoré de lignes mikala; au dos cupules majiko

Remarque: tringle munie de 3 sonnailles; résine sous les languettes; clavier et chevalets en mauvais état

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18»  Borel F. – Les sanza, 1986 «Groupe VIIb»


Dos

Type: T1m /s1/s1.1                                              (fb102m)

Ethnie: Tshokwe

Vernaculaire: kakolo ndondo

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 21 cm

Matériau: bois, métal, résine, corde

Clavier: en pointe – 10 lg. (obliques légèrement palmées)

Décoration: table décorée de motifs maswi a yisakala treillis des cages ou meso a yisakala yeux des cages

Remarque: tringle munie de 2 sonnailles; résine sous les languettes; la quatrième languette gauche à été restaurée; résine collée aux bords latéraux des chevalets

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18»  Borel F. – Les sanza, 1986 «Groupe VIIb»


Dos
Type: T1m /s1/s1.1                                              (fb105m)

Ethnie: Tshokwe

Vernaculaire: kakolo ndondo

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 23 cm

Matériau: bois, métal, résine, tissu

Clavier: en pointe – 12 lg. (obliques palmées à crêtes médianes)

Décoration: en deux rectangles avec courbes en hélice mahenga / khaka sur fond de lignes mikala verticales; cupules majiko sur les deux faces

Remarque: tringle munie de 4 sonnailles; résine sous les languettes; légère séparation du clavier en deux sections obliques; résine collée aux bords latéraux des chevalets

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18»  Borel F. – Les sanza, 1986 «Groupe VIIb»


 

Dos

Type: T1m /s1/s1.1                                              (fb106m)

Ethnie: Tshokwe

Vernaculaire: kakolo ndondo

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 21 cm

Matériau: bois, métal, résine

Clavier: en éventail – 10 lg. (obliques palmées à crêtes médianes)

Décoration: table décorée de motifs maswi a yisakala treillis des cages ou meso a yisakala yeux des cages; au dos cupules majiko entourant le
trou de résonance

Remarque: la tringle des sonnailles manque; résine sous les languettes

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18»  Borel F. – Les sanza, 1986 «Groupe VIIb»


Dos

Type: T1m /s1/s1.1                                              (fb107m)

Ethnie: Tshokwe

Vernaculaire: kakolo ndondo

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 20 cm

Matériau: bois, métal, résine, corde

Clavier: en éventail ? – 10 lg. (obliques légèrement palmées)

Décoration: hexagone sur fond décoré de lignes verticales mikala inscrites dans des triangles; au dos rajouts d’un graffiti (nom ?)

Remarque: tringle munie de 3 sonnailles; résine sous les languettes; légère séparation du clavier en deux sections

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18»  Borel F. – Les sanza, 1986 «Groupe VIIb»


Dos

Type: T1m /s1/s1.1                                            (fb108m)

Ethnie: Tshokwe

Vernaculaire: kakolo ndondo

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 16 cm

Matériau: bois, métal, résine

Clavier: en pointe – 8 lg. (obliques)

Décoration: absence de décoration

Remarque: la tringle des sonnailles manque; résine sous les languettes

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18»  Borel F. – Les sanza, 1986 «Groupe VIIb»


 

Dos

Type: T1m /s1/s1.1                                              (fb103m)

Ethnie: Mbunda

Vernaculaire: –

Pays: Zambie

Dimension: 24 cm

Matériau: bois, métal, résine

Clavier: en éventail – 10 lg. (obliques palmées)

Décoration: table décorée de motifs yitoma semblables à ceux des Tshokwe avec courbes en hélice mahenga / khaka inscrites dans un décor de lignes mikala obliques; cupules majiko sur les deux faces

Remarque: tringle torsadée munie de 4 sonnailles; résine sous les languettes; stries sur les rebords latéraux de la table

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18»  Borel F. – Les sanza, 1986 «Groupe VIIb»


 

Dos

 

Type: T1m /s1/s1.1                                              (fb104m)

Ethnie: Mbunda

Vernaculaire: –

Pays: Zambie

Dimension: 21 cm

Matériau: bois, métal, résine

Clavier: en éventail – 8 lg. (obliques palmées)

Décoration: table décorée de motifs yitoma semblables à ceux des Tshokwe; motifs maswi a yisakala treillis des cages ou meso a yisakala yeux des cages; au dos cupules majiko entourant le trou de résonance

Remarque: tringle torsadée munie de 2 sonnailles; résine sous les languettes; stries sur les rebords latéraux de la table; résine collée au dessus et à droite du chevalet postérieur

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18»  Borel F. – Les sanza, 1986 «Groupe VIIb»


 

 Dos

Type: T1m /s1/s1.1                                              (fb109m)

Ethnie: Tshokwe

Vernaculaire: kakolo ndondo

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 18 cm

Matériau: bois, métal, résine

Clavier: en pointe – 8 lg. (obliques)

Décoration: motifs maswi a yisakala treillis des cages ou meso a yisakala yeux des cages

Remarque: tringle munie de 3 sonnailles; résine sous les languettes

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18»  Borel F. – Les sanza, 1986 «Groupe VIIb»


   

Dos

Type: T1m /s1/s1.1                                              (fb110m)

Ethnie: Tshokwe

Vernaculaire: kakolo ndondo

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 15 cm

Matériau: bois, métal, résine

Clavier: en pointe – 7 lg. (obliques)

Décoration: décor de motifs kakone (racine d’arbre plié) et de motifs matota (gaufrage) encadrés de motifs mahenga (zigzags); cupules majiko sur les deux faces; au dos décor de rectangles concentriques (manda a mbaci ou carapace de tortue)

Remarque; tringle torsadée munie de 3 sonnailles; résine sous les languettes

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18»  Borel F. – Les sanza, 1986 «Groupe VIIb»


Type: T1m /s1/s1.1                                              (fb111m)

Ethnie: Tshokwe

Vernaculaire:
kakolo ndondo

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 23 cm

Matériau: bois, métal, résine

Clavier: en éventail – 9 lg. (obliques palmées à crêtes médianes ?)

Décoration: en quatre rectangles avec courbes en hélice mahenga / khaka sur fond de lignes mikala verticales; cupules majiko sur les deux faces

Remarque: tringle torsadée munie de 3 sonnailles; résine sous les languettes

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18»  Borel F. – Les sanza, 1986 «Groupe VIIb»


 

Type: T1m /s1/s1.1                                              (fb112m)

Ethnie: Tshokwe

Vernaculaire: kakolo ndondo

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 23 cm

Matériau: bois, métal, résine

Clavier: irrégulier – 10 lg. (obliques)

Décoration: en bas-relief d’un masque féminin pwo, en symétrie par rapport  aux axes médians sur fond de motifs matota (gaufrage); décor de motifs mahenga (zigzags) sur la partie postérieure

Remarque: tringle torsadée munie de 5 sonnailles; résine sous les languettes

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18» Borel F. – Les sanza, 1986 «Groupe VIIb»


 

 

Dos

 

Type: T1m /s1/s1.1                                              (fb113m)

Ethnie: Tshokwe

Vernaculaire: kakolo ndondo

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 19 cm

Matériau: bois, métal

Clavier: en pointe – 11 lg. (droites ?)

Décoration: table décorée de motifs maswi a yisakala treillis des cages ou meso a yisakala yeux des cages sur fond de lignes mikala verticales

Remarque: tringle munie de 3 sonnailles

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18»  Borel F. – Les sanza, 1986 «Groupe VIIb»


 

Dos

 

Type: T1m /s1/s1.1                                              (fb114m)

Ethnie: Tshokwe

Vernaculaire: kakolo ndondo

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 22 cm

Matériau: bois, métal

Clavier: en pointe – 6 lg. (disparates)

Décoration: en quatre rectangles avec courbes en hélice mah
enga
/ khaka sur fond de lignes mikala verticales

Remarque: tringle torsadée munie de 3 sonnailles; résine sous les languettes

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18»  Borel F. – Les sanza, 1986 «Groupe VIIb»


 

Dos

Type: T1m /s1/s1.1                                              (fb115m)

Ethnie: Tshokwe

Vernaculaire: kakolo ndondo

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 26 cm

Matériau: bois, métal

Clavier: manque

Décoration: la table est décorée de motifs khaka pistes sur fond de motifs mikala obliques; au dos motifs maswi a yisakala treillis des cages ou meso a yisakala yeux des cages et cupules majiko

Remarque: stries sur les rebords latéraux; la tringle des sonnailles manque; le trou de résonance est une longue fente médiane

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18»  Borel F. – Les sanza, 1986 «Groupe VIIb»


 

Type: T1m /s1/s1.1                                              (fb116m)

Ethnie: Tshokwe

Vernaculaire: kakolo ndondo

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 25 cm

Matériau: bois, métal, résine

Clavier: en éventail – 10 lg. (obliques palmées à crêtes médianes)

Décoration: en deux rectangles avec courbes en hélice mahenga / khaka sur fond de lignes mikala verticales; au dos entourant le trou de résonance le motif cingelyengelye aux extrémités ansées; cupules majiko sur les deux faces

Remarque: tringle torsadée munie de 3 sonnailles; stries sur les rebords latéraux; résine sous les languettes

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18»  Borel F. – Les sanza, 1986 «Groupe VIIb»


 

Dos

Type: T1m /s1/s1.1                                              (fb117m)

Ethnie: Tshokwe

Vernaculaire: kakolo ndondo

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 23 cm

Matériau: bois, métal, résine

Clavier: en éventail – 9 lg. (obliques légèrement palmées)

Décoration: décor de motifs kakone (racine d’arbre plié) cupules majiko sur les deux faces

Remarque: tringle munie de 2 sonnailles; résine sous les languettes

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18»  Borel F. – Les sanza, 1986 «Groupe VIIb»


 

Dos

Type: T1m /s1/s1.1                                              (fb118m)

Ethnie: Tshokwe

Vernaculaire: kakolo ndondo

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 24 cm

Matériau: bois, métal, résine

Clavier: droit ? – 9 lg. (disparates)

Décoration: table décorée de motifs maswi a yisakala treillis des cages ou meso a yisakala yeux des cages; au dos cupules majiko

Remarque: clavier reconstitué ?; rajouts de graffitis au dos de la sanza; tringle munie de 2 sonnailles; résine sous les languettes

 Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18» * Borel F. – Les sanza 1986, «Groupe VIIb»


 

Dos

Type: T1m /s1/s1.2                                              (fb150m)

Ethnie: Tshokwe

Vernaculaire: kakolo ndondo

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 18 cm

Matériau: bois, métal, résine

Clavier: en pointe – 8 lg. (obliques légèrement palmées)

Décoration: table décorée de divers motifs yitoma dont le motif liso (œil) ou encore pasni (cauris) le motif mahenga (piste) et mikala (verticale); le dos est gravé de cupules majiko et d’une rosace tangwa (soleil);

Remarque: résine noire collée aux bords latéraux des chevalets; graffiti au dos de la sanza; tringle munie de 2 sonnailles; résine sous les languettes

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18»  Borel F. – Les sanza, 1986 «Groupe VIIa»


 

Dos

Type: T1m /s1/s1.2                                              (fb159m)

Ethnie: Tshokwe

Vernaculaire: kakolo ndondo

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 13 cm

Matériau: bois, métal

Clavier: en pointe – 10 lg. (arrondies)

Décoration: table décorée de motifs maswi a yisakala treillis des cages ou meso a yisakala yeux des cages

Remarque: sanza de petites dimensions; la tringle des sonnailles manque

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18»  Borel F. – Les sanza, 1986 «Groupe VIIa»


 

Dos

Type: T1m /s1/s1.2                                              (fb160m)

Ethnie: Tshokwe

Vernaculaire: kakolo ndondo

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 20 cm

Matériau: bois, métal, résine

Clavier: en pointe – 8 lg. (obliques ?)

Décoration: table décorée de motifs maswi a yisakala treillis des cages ou meso a yisakala yeux des cages

Remarque: tringle munie de 4 sonnailles; résine sous les languettes; résine noire collée aux bords latéraux des chevalets

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18»  Borel F. – Les sanza, 1986 «Groupe VIIa»


 

 

Dos

Type: T1m /s1/s1.2                                              (fb162m)

Ethnie: Tshokwe

Vernaculaire: kakolo ndondo

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 18 cm

Matériau: bois, métal

Clavier: irrégulier – 7 lg. (carrées)

Décoration: la table est décorée de losanges ornés de motifs mikala en alignement verticaux ou horizontaux; au dos triangles en frise mapembe

Remarque: ; les anneaux de la tringle des sonnailles manquent; la table mince et cintrée, s’amincit en se relevant dans
sa partie postérieure

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18»  Borel F. – Les sanza, 1986 «Groupe VIIa»


 

Dos

Type: T1m /s1/s1.2                                              (fb154m)

Ethnie: Mbunda

Vernaculaire: –

Pays: Zambie

Dimension: 12 cm

Matériau: bois, métal

Clavier: en pointe – 8 lg. (obliques)

Décoration: table décorée de motifs yitoma avec au dos un masque semblable au masque féminin pwo des Tshokwe

Remarque: sanza de petite dimension; tringle munie de 2 sonnailles

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18»  Borel F. – Les sanza, 1986 «Groupe VIIa»


 

Dos

Type: T1m /s1/s1.2                                              (fb153m)

Ethnie: Mbunda

Vernaculaire: –

Pays: Zambie

Dimension: 11 cm

Matériau: bois, métal, résine

Clavier: en pointe – 8 lg. (arrondies)

Décoration: table décorée de motifs yitoma, semblable à ceux des Tshokwe; le dos de la sanza est gravé de motifs assez malhabiles (probablement rajouts ?)

Remarque: sanza de petite dimension; tringle munie de 2 sonnailles

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18»  Borel F. – Les sanza, 1986 «Groupe VIIa»


 

Dos

Type: T1m /s1/s1.2                                              (fb158m)

Ethnie: Mbunda

Vernaculaire: –

Pays: Zambie

Dimension: 19 cm

Matériau: bois, métal, résine

Clavier: en pointe – 8 lg. (arrondies ?)

Décoration: table décorée de motifs mikala entourant un masque semblable au masque féminin pwo des Tshokwe; l’orifice de la bouche du masque transperce la table de part en part; décor de motifs mahenga (zigzags) sur la partie postérieure

Remarque: tringle munie de 3 sonnailles; résine sous les languettes

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18»  Borel F. – Les sanza, 1986 «Groupe VIIa»


 

Dos

Type: T1m /s1/s1.2                                              (fb155m)

Ethnie: Mbunda

Vernaculaire: –

Pays: Zambie

Dimension: 16 cm

Matériau: bois, métal, résine

Clavier: en éventail – 9 lg. (obliques)

Décoration: table décorée de motifs mahenga (zigzags) et d’une rosace tangwa (soleil);au dos cupules majiko entourant le trou de résonance

Remarque: la tringle des sonnailles manque; résine sous les languettes; plusieurs languettes ont été restaurées

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18»  Borel F. – Les sanza, 1986 «Groupe VIIa»


 

Dos

Type: T1m /s1/s1.2                                              (fb156m)

Ethnie: Mbunda

Vernaculaire: –

Pays: Zambie

Dimension: 24 cm

Matériau: bois, métal, résine

Clavier: en éventail – 8 lg. (obliques palmées à crêtes médianes)

Décoration: en deux rectangles avec courbes en hélice mahenga / khaka sur fond de lignes mikala verticales et les motifs maswi a yisakala treillis des cages ou meso a yisakala yeux des cages; au dos cupules majiko

Remarque: tringle munie de 2 sonnailles; résine sous les languettes

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18»  Borel F. – Les sanza, 1986 «Groupe VIIa»


 

Dos

Type: T1m /s1/s1.2                                              (fb157m)

Ethnie: Kuba ?

Vernaculaire: –

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 17 cm

Matériau: bois, métal

Clavier: irrégulier – 8 lg. (arrondies)

Décoration: table décorée de motifs géométriques

Remarque: des anneaux métalliques en fer blanc ainsi qu’un petit ressort (sonnailles) sont enfilés sur les languettes fabriquées à partir de baleines de parapluie; la tringle des sonnailles manque

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18»  Borel F. – Les sanza, 1986 «Groupe VIIa»


 

Type: T1m /s1/s1.2                                              (fb163m)

Ethnie: Tshokwe

Vernaculaire: kakolo ndondo

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 24 cm

Matériau: bois, métal, résine, clous de laiton

Clavier: en pointe – 6 lg. (carrées palmées à crêtes médianes)

Décoration: table décorée de motifs yitoma dont les motifs matota (gaufrage), fuliko (couvercle de ruche), mahenga (zigzags en pointe) et de clous de laiton

Remarque:  nodule de résine noire collé au milieu de la table; tringle munie de 2 sonnailles; résine sous les languettes

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18»  Borel F. – Les sanza, 1986 «Groupe VIIa»

 


 

Type: T1m /s1/s1.2                                              (fb164m)

Ethnie: Tshokwe

Vernaculaire: kakolo ndondo

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 22 cm

Matériau: bois, métal

Clavier: dépareillé – 7 lg. (carrées palmées ?)

Décoration: table décorée de motifs ful
iko
(couvercle de ruche)

Remarque: tringle munie de 3 sonnaillesl

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18»  Borel F. – Les sanza, 1986 «Groupe VIIa»


 

Dos

Type: T1m /s1/s1.2                                              (fb165m)

Ethnie: Tshokwe

Vernaculaire: kakolo ndondo

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 21 cm

Matériau: bois, métal, résine, corde

Clavier: irrégulier – 11 lg. (carrées certaines légèrement palmées)

Décoration: table décorée de motifs maswi a yisakala (treillis des cages) et de motifs mahenga ou (zigzags en pointes) sur la partie postérieure de la table

Remarque: résine sous les languettes; tringle torsadée munie de 3 sonnailles

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18»  Borel F. – Les sanza, 1986 «Groupe VIIa»


 

Type: T1m /s1/s1.2                                              (fb166m)

Ethnie: Tshokwe

Vernaculaire: kakolo ndondo

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 16 cm

Matériau: bois, métal

Clavier: en éventail – 8 lg. (obliques)

Décoration: en deux rectangles avec courbes en hélice mahenga / khaka sur fond de lignes mikala obliques; décor de motifs mahenga(zigzags) sur la partie postérieure

Remarque: la tringle des sonnailles manque

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18»  Borel F. – Les sanza, 1986 «Groupe VIIa»


 

Type: T1m /s1/s1.2                                              (fb168m)

Ethnie: Tshokwe

Vernaculaire: kakolo ndondo

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 18 cm

Matériau: bois, métal

Clavier: en pointe – 8 lg. (carrées)

Décoration: table mince et cintrée décorée de quelques motifs yitoma très frustes dont des cupules majiko

Remarque: les languettes fabriquées à partir de baleines de parapluie, débordent fortement la partie postérieure de la table de résonance; la tringle des sonnailles manque

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18»  Borel F. – Les sanza, 1986 «Groupe VIIa»


 

Type: T1m /s1/s1.2                                              (fb169m)

Ethnie: Tshokwe

Vernaculaire: kakolo ndondo

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 27 cm

Matériau: bois, métal, résine

Clavier: dépareillé – 8 lg. (carrées palmées)

Décoration: deux rectangles avec diagonales khaka ou pistes

Remarque: clavier en très mauvais état, il pourrait être un clavier en terrasse ?; tringle munie de 5 sonnailles; résine sous les languettes

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18»  Borel F. – Les sanza, 1986 «Groupe VIIa»


 

Dos

Type: T1m /s1/s1.2                                              (fb170m)

Ethnie: Tshokwe

Vernaculaire: kakolo ndondo

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 19 cm

Matériau: bois, métal, résine

Clavier: en pointe – 8 lg. (obliques)

Décoration: table décorée d’une ro
sace
tangwa (soleil) sur fond de motifs matota et mikala; motifs mahenga (zigzags) dans la partie postérieure; cupules majiko en dessous des touches du clavier

Remarque: tringle torsadée munie de 3 sonnailles; résine sous les languettes

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18»  Borel F. – Les sanza, 1986 «Groupe VIIa»


 

Dos

Type: T1m /s1/s1.2                                              (fb171m)

Ethnie: Tshokwe

Vernaculaire: kakolo ndondo

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 17 cm

Matériau: bois, métal, corde

Clavier: en pointe ? – 10 lg. (arrondies ?)

Décoration: rectangle garni de triangles en frise mapembe ou vipère du Gabon et décoré sur son pourtour ainsi que dans la partie postérieure de motifs mahenga (zigzags)

Remarque: languettes fabriquées à partir de baleines de parapluie: tringle munie de 4 sonnailles

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18»  Borel F. – Les sanza, 1986 «Groupe VIIa»


 

Dos

Type: T1m /s1/s1.2                                     &nb
sp;       
(fb172m)

Ethnie: Tshokwe

Vernaculaire: kakolo ndondo

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 13 cm

Matériau: bois, métal

Clavier: dépareillé – 6 lg. (obliques)

Décoration: décor de rectangles concentriques manda a mbaci ou carapace de tortue entourés de cupules majiko

Remarque: sanza de petite dimension; la tringle des sonnailles manque

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18»  Borel F. – Les sanza, 1986 «Groupe VIIa»


 

Dos

Type: T1m /s1/s1.2                                              (fb167m)

Ethnie: Tshokwe

Vernaculaire: kakolo ndondo

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 22 cm

Matériau: bois, métal

Clavier: en pointe – 10 lg. (arrondies)

Décoration: table décorée de motifs yitoma dont les motifs matota (gaufrage), mikala (alignements), liso (œil) ou meso a pasni (yeux de cauris)

Remarque: languettes fabriquées à partir de baleines de parapluie: tringle munie de 3 sonnailles

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18»  Borel F. – Les sanza, 1986 «Groupe VIIa»


 

Type: T1m /s1/s1.2                                              (fb173m)

Ethnie: Tshokwe

Vernaculaire: kakolo ndondo

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 17 cm

Matériau: bois, métal

Clavier: en pointe? – 8 lg. (obliques ?)

Décoration:: table décorée de motifs fuliko (couvercle de ruche); mahenga (zigzags) sur la partie postérieure et de par d’autre des motifs fuliko; cupules majiko sur la table et sur l’arête postérieure; au dos quatre représentation du soleil tangwa ainsi que quatre petites cupules majiko entourant le trou de résonance

Remarque: tringle torsadée munie de 4 sonnailles

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18»  Borel F. – Les sanza, 1986 «Groupe VIIa»


 

Type: T1m /s1/s1.2                                           &nbsp
(fb174m)

Ethnie: Tshokwe

Vernaculaire: kakolo ndondo

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 17 cm

Matériau: bois, métal

Clavier: arrondi – 7 lg. (arrondies)

Décoration: quatre rectangles avec une diagonale (khaka)

Remarque: sanza de construction récente; table légèrement bombée; absence de la tringle des sonnailles de trou de résonance

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18»  Borel F. – Les sanza, 1986 «Groupe VIIa»

 


Dos

Type: T1m /s2/s2.1                                           (fb201m)

Ethnie: Tshokwe ou Lwena

Vernaculaire: lungandu

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 21 cm

Matériau: bois, métal, résine

Clavier: double en terrasse – 13 lg. (carrées palmées à crêtes médianes)

Décoration: représentation en bas-relief du masque féminin pwo  au visage encadré du motif cruciforme tshingelyengelye sur fond décoré de motifs mapembe et liso ou meso a pasni; motif mahenga sur la partie postérieure

Remarque: la tringle des sonnailles manque; résine sous les languettes

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18»  Borel F. – Les sanza, 1986 «Groupe VIIc»


 

Dos

Type: T1m /s2/s2.1                                              (fb202m)

Ethnie: Tshokwe

Vernaculaire: lungandu

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 26 cm

Matériau: bois, métal, résine

Clavier: double en terrasse – 12 lg. (carrées palmées à crêtes médianes)

Décoration: en deux rectangles avec courbes en hélice mahenga / khaka sur fond de lignes mikala obliques

Remarque: tringle munie de 8 sonnailles; résine sous les languettes

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18»  Borel F. – Les sanza, 1986 «Groupe VIIc»


 

Dos

Type: T1m /s2/s2.1                                              (fb204m)

Ethnie: Tshokwe

Vernaculaire: lungandu

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 26 cm

Matériau: bois, métal, résine

Clavier: double en terrasse – 11 lg. (carrées palmées)

Décoration: en quatre rectangles ornés de motifs en gaufrage matota ou coiffure en « boucle »; les deux faces sont décorées de cupules majiko

Remarque: la tringle des sonnailles à disparu; résine sous les languettes

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18»  Borel F. – Les sanza, 1986 «Groupe VIIc»


 

Dos

Type: T1m /s2/s2.1                                              (fb205m)

Ethnie: Tshokwe

Vernaculaire: lungandu

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 25 cm

Matériau: bois, métal, résine

Clavier: double en terrasse – 10 ? lg. (carrées palmées à crêtes médianes)

Décoration: rectangle avec courbes en hélice mahenga / khaka sur fond de lignes mikala obliques et de motifs mahenga (zigzags), le tout encerclé de nombreuses cupules majiko

Remarque: tringle munie de 6 sonnailles; résine sous les languettes

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18»  Borel F. – Les sanza, 1986 «Groupe VIIc»


 

Dos

Type: T1m /s2/s.1                                              (fb207m)

Ethnie: Tshokwe

Vernaculaire: lungandu

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 26 cm

Matériau: bois, métal, résine

Clavier: double en terrasse – 12 lg. (carrées palmées à crêtes médianes)

Décoration: table décoré de motifs yitoma, parmi ceux-ci les lignes mikala en obliques et verticales; les ondulations mahenga en courbes concentriques

Remarque: table légèrement cintrée; résine noire collée sur les côtés des chevalets; tringle munie de 4 sonnailles; résine sous les languettes

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18»  Borel F. – Les sanza, 1986 «Groupe VIIc»


 

Dos

Type: T1m /s2/s2.1                                              (fb208m)

Ethnie: Tshokwe

Vernaculaire: lungandu

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 26 cm

Matériau: bois, métal, résine

Clavier: double en terrasse – 12 lg. (carrées palmées

Décoration: quatre rectangles avec courbes en hélice mahenga / khaka séparées par des motifs mahenga (zigzags); cupules majiko

Remarque: tringle torsadée munie de 2 sonnailles; résine sous les languettes

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18»  Borel F. – Les sanza, 1986 «Groupe VIIc»


Type: T1m /s2/s2.1                                           (fb209m)

Ethnie: Tshokwe

Vernaculaire: lungandu

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 25 cm

Matériau: bois, métal, résine

Clavier: double en terrasse – 11 ? lg. (carrées palmées)

Décoration: de meso pasni ou yeux de cauris groupés en croix et formant une sorte de quadrillé au milieu duquel figure le gaufrage matota; cupules majiko en dessous des languettes; sur la partie postérieure motif mahenga

Remarque: tringle torsadée munie de 2 sonnailles; résine sous les languettes

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18»  Borel F. – Les sanza, 1986 «Groupe VIIc»


 

Type: T1m /s2/s2.1                                              (fb203m)

Ethnie: Tshokwe

Vernaculaire: lungandu

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 25 cm

Matériau: bois, métal, résine

Clavier: double en terrasse – 11 ? lg. (carrées palmées à crêtes médianes)

Décoration: quatre rectangles décorés de lignes autour de diagonales motifs fuliko ou couvercle de ruche; nombreux motifs majiko décorant les deux faces de la sanza; au dos incrustation de fil de laiton sous le trou acoustique

Remarque: tringle munie de 2 sonnailles; résine sous les languettes

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18»  Borel F. – Les sanza, 1986 «Groupe VIIc»


 

Type: T1m /s2/s2.1                                              (fb212m)

Ethnie: Tshokwe

Vernaculaire: lungandu

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 25 cm

Matériau: bois, métal, résine

Clavier: double en terrasse – 11 lg. (carrées palmées à crêtes médianes)

Décoration: ?????????????????????????

 

 

Rem
arque
: tringle torsadée munie de 3 sonnailles; résine sous les languettes

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18»  Borel F. – Les sanza, 1986 «Groupe VIIc»


 

Dos

Type: T1m /s2/s2.1                                           (fb213m)

Ethnie: Tshokwe

Vernaculaire: lungandu

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 21 cm

Matériau: bois, métal, résine

Clavier: double en terrasse – 11 lg. (carrées palmées à crêtes médianes)

Décoration: quatre rectangles avec courbes en hélice mahenga / khaka avec de part et d’autre des motifs mahenga (zigzags) et des cupules majiko

Remarque: tringle munie de 3 sonnailles; résine sous les languettes

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18»  Borel F. – Les sanza, 1986 «Groupe VIIc»


 

Dos

Type: T1m /s2/s2.1                                              (fb214m)

Ethnie: Tshokwe

Vernaculaire: lungandu

Pays: R
.D. du Congo

Dimension: 21 cm

Matériau: bois, métal

Clavier: double en terrasse – 13 lg. (carrées palmées)

Décoration: représentation en bas-relief du masque féminin pwo sur fond décoré de lignes mikala; décoration de la table de 5 clous de laiton

Remarque: tringle munie de 4 sonnailles; résine sous les languettes

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18»  Borel F. – Les sanza, 1986 «Groupe VIIc»


 

Dos

Type: T1m /s2/s2.1                                              (fb215m)

Ethnie: Tshokwe

Vernaculaire: lungandu

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 22 cm

Matériau: bois, métal, résine

Clavier: double en terrasse – 13 lg. (carrées palmées à crêtes médianes)

Décoration: table décoré de motifs yitoma, parmi ceux-ci les lignes mikala en obliques; les ondulations mahenga / khaka en courbes concentriques et en hélices; cupules majiko sur les deux faces

Remarque: tringle torsadée munie de 3 sonnailles; résine sous les languettes; stries sur les rebords latéraux

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18»  Borel F. – Les sanza, 1986 «Groupe VIIc»


 

Dos

Type: T1m /s2/s2.1                                           (fb211m)

Ethnie: Tshokwe

Vernaculaire: lungandu

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 26 cm

Matériau: bois, métal, corde

Clavier: double en terrasse – 14 lg. (obliques)

Décoration: dans le rectangle supérieur représentation en bas-relief d’un masque pwo sur fond de gaufrage matota et dans le rectangle inférieur trois masques pwo sur fond de lignes mikala; cupule majiko sur les deux faces; sanza de fabrication récente, la gravure est loin d’avoir la qualité du travail des anciennes sanza

Remarque: tringle munie de 4 sonnailles; graffitis au dos de la sanza

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18»  Borel F. – Les sanza 1986, «Groupe VIIc»


Type: T1m /s2/s2.1                                              (fb216m)

Ethnie: Tshokwe

Vernaculaire: lungandu

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 30 cm

Matériau: bois, métal, corde

Clavier: double en terrasse – 15 lg. (arrondies)

Décoration: sous le clavier un masque « pwo » en bas-relief; avec décoration sur son front du motif cruciforme tshingelyengelye; neuf rectangles décorés lignes mikala en obliques et d’ondulations mahenga / khaka en courbes concentriques

Remarque: tringle munie de 4 sonnailles;

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18»  Borel F. – Les sanza 1986, «Groupe VIIc»


 Type: T1m /s2/s2.1                                             (fb217m)

Ethnie: Tshokwe

Vernaculaire: lungandu

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 18 cm

Matériau: bois, métal

Clavier: double en terrasse – 12 lg. (carrées palmées)

Décoration: ????????rectangle supérieur avec courbes en hélice mahenga / khaka sur fond de lignes mikala verticales, rectangle inférieur décoré de meso pasni ou yeux de cauris et meso yisakala ou yeux de cages; cupules majiko sur les deux faces et sur l’arête postérieure ?????????????,

Remarque: tringle torsadée munie de 2 sonnailles; résine sous les languettes

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18»  Borel F. – Les sanza 1986, «Groupe VIIc»


 

Type: T1m /s2/s2.1                                           (fb218m)

Ethnie: Tshokwe

Vernaculaire: lungandu

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 20 cm

Matériau: bois, métal, résine

Clavier: double en terrasse – 12 lg. (carrées palmées à crêtes médianes)

Décoration: en quatre rectangles décorés de motifs mikala obliques et horizontaux; cupules majiko sur la partie postérieure ??????????

Remarque: les sonnailles de la tringle manque; résine sous les languettes; étiquette avec inscription « Schon » collée au dos

 

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18»  Borel F. – Les sanza 1986, «Groupe VIIc»


 

Dos

Type: T1m /s2/s2.2                                           (fb230m)

Ethnie: Tshokwe

Vernaculaire: Muyemba / mugemba

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 35 cm

Matériau: bois, métal, résine

Clavier: triple en terrasse – 17 lg. (droites ? palmées à crêtes médianes)

Décoration: trois spirales cijingo ou bracelet spiralé; ondulations mahenga / khaka en superposition dans deux rectangles; cupules majiko; la table est décorée de nombreux clous de laitons, d’incrustations de fil de cuivre et d’une monnaie KONINKRIJK BELGIE datant de 1927

Remarque: tringle munie de 3 sonnailles; légère séparation du clavier en deux sections; résine sous les languettes

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18»


 

Dos

Type: T1m /s2/s2.2                                              (fb231m)

Ethnie: Tshokwe

Vernaculaire: Muyemba / mugemba

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 27 cm

Matériau: bois, métal

Clavier: triple en terrasse (dépareillé) – 15 lg. (droites palmées à crêtes médianes)

Décoration: rectangles décorés lignes mikala en obliques et d’ondulations mahenga / khaka en courbes concentriques; cupules majiko; au dos rectangles décorés de lignes mikala en obliques et verticales

Remarque: tringle munie de 3 sonnailles; légère séparation du clavier en deux sections

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18»


 

Type: T1m /s2/s2.2                                              (fb232m)

Ethnie: Tshokwe

Vernaculaire: Muyemba / mugemba

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 33 cm

Matériau: bois, métal, résine

Clavier: triple en terrasse – 19 lg. (carrées palmées à crêtes médianes)

Décoration: rectangle de gauche décoré de motifs mikala en lignes obliques ou verticales, celui de droite en motifs fuliko ou couvercle de ruche; sur la partie antérieure décor meso a yisakala ou yeux des cages

Remarque: tringle munie de 3 sonnailles; résine sous les languettes

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18»



DESCRIPTION GENERALE DES SANZA DE TYPE 2m

 Sanza à languettes métalliques sur table « simple » à chevalet postérieur rapporté / sans résonateur (T2m)

· La table est constituée d’une planche de bois rectangulaire ou cintrée, parfois percée d’un ou plusieurs trous permettant de fixer une calebasse de résonance. Le bord antérieur est souvent pourvu d’une tringle munie d’anneaux métalliques faisant office de sonnailles.

· Les languettes du clavier (simple ou en terrasse),sont faites de lamelles métalliques, bloquées par une barre de pression métallique ancrée dans la table aux deux extrémités, mais aussi maintenue par la ligature de séparation des languettes, qui enserrent ainsi la table de résonance.

· Le chevalet antérieur est une lame de fer en arc de cercle, posée sur le champ, le chevalet postérieur est le plus souvent une simple tige de bois.

· Des décorations ornent parfois les tables de ces sanza.

· Comme pour le type T1m une calebasse coupée et évidée est fixée par-dessous la table et fait office de corps de résonance. Mais dans ce type de sanza nous nous trouvons aussi, devant un mode de fixation de la calebasse unique en son genre.(voir les deux exemplaires provenant de la région des Jonga / Ombo / Binja). La partie antérieure de la table est percée d’un trou destiné à recevoir une baguette qui à l’extrémité libre recevra une calebasse embrochée dont on sectionné une calotte. Le musicien pressant la section de la calebasse contre son estomac. (voir photo ci-contre).

La plupart de ces sanza proviennent de la région chevauchant les frontières de la R.D. du Congo de l’Angola et de la Zambie. Elles sont répertoriées par Laurenty comme « Groupe 18: Sanza type Nord-Angola-Kasaï; lots 5 à 7  du N° 403 à 437». Cette région est peuplée principalement par les Luba, Tshokwe, Lunda, Mbunda… .

J. Gansemans en 1980, dans son étude sur les instruments de musique Luba du Shaba a donné une classification des appellations usitées (avec quelques difficultés, car les données des informateurs de terrain et les et témoignages anciens consultés, étaient fort divergeant.

1. Les kisanzi (kisanji) sur table simple avec calebasse de résonance – T2m

2. Les kawaya qui une version plus petite du kizanzi – T2m

3. Les kyanya sur table simple avec clavier double (triple ?) – T2m

4. Les kadimba sur table simple avec rebords latéraux et talon – T3m

5. Les dikembe en caissette formant résonateur – T6m

A l’époque de l’étude de J. Gansemans, les sanza de type kisanzi et kawaya n’étaient déjà plus en usage chez les Luba et l’usage des autres types étaient déjà fortement en désuétude.

Si ces sanza du TYPE 2m présentent le même caractère morphologique de base qui est le chevalet postérieur rapporté, des différences peuvent être relevés, notamment dans le type de clavier. C’est la raison pour laquelle il à été subdivisé en 2 séries:

Série 1: Sanza à clavier simple (s1)

S1.1 – Table avec rebords (s1.1)

S1.2 – Table sans rebord (s1.2)

Série 2: Sanza à clavier en terrasse (s2)

S2.1 – Clavier double en terrasse (s2.1)

S2.2 – Clavier triple en terrasse (s2.2)

 Bibliographie sélective

Maes J. – La sanza du Congo Belge – 1921 * Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962  * Laurenty J.S. – L’organologie du Zaïre TII; les Sanza; les Xylophones; les Tambours à fente, 1995 * Maes J. – La sanza du Congo Belge – 1921 * Borel F. – Les sanza, 1986 * Schaeffner A. – Origine des instruments de musique, 1936 * Cogdell J + Kubik G. – Turn up the volume, 1999  * Bastin M. L. – Arts décoratifs Tshokwe, 1962 *Gansemans J. – Les instruments de musique Luba (Shaba, Zaïre), 1980 * Gansemans J & Schmidt Wrenger B.- Zentralafrika, 1986 * Redinha J. – Instrumentos musicais de Angola, 1984 * Nsongo B. – Les différentes sanza du Kwango, 1980

Source: L’ILLUSTRATION CONGOLAISE – 1937 – N° 188

Légende: Marumba, likembe, muwanbi, peu importe le nom qui varie selon les tribus, c’est le piano portatif de toute l’Afrique Equatoriale

Pays: R. D. du Congo

Fb/liv03

Source: JVC WORLD SOUND. – Photo Tsutomu Oohashi –  August 1983

Légende: Music of the Shi People – Song Accompanied by Likembe

Pays: R. D. du Congo – Lwiro Village

Fb/div/jap01 

Source: OLIVEIRA José Osario de – FLAGRANTES DA VITA NA LUNDA – 1958 – Lisboa: Diamang – p. 175

Légende: Le maître forgeron et son aide travaillant au son du « quissange »

Pays: Angola – région de la Lunda

Fb/di01


 

Dos et côté

Type: T2m /s1/s1.1                                           (fb301m)

Ethnie: Luba

Vernaculaire: kadimba / kizanzi

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 35 cm

Matériau: bois, métal

Clavier: arrondi – 11 lg. (arrondies + obliques ….)

Décoration: table cintrée; clou conique en cuivre au bord postérieur; décoration de motifs géométriques sur les bord latéraux de la table

Remarque: Cette sanza peut être rapproché par sa dimension et la forme de sa table du « lukasa » ou écritoire sacrée, utilisé par les devins de la société « mbudye » (voir Roberts p. 39, 65 & 140 – 1996). La sanza avait probablement une relation fonctionnelle avec le lukasa, utilisé par les chantres attitrés de la cour royale gardant en mémoire les mythes originels et l’histoire des dynasties. Le clou conique signifie un « kitenta » ou capital spirituel: tringle torsadée munie de 1 sonnaille; petit arceau métallique au dos de la sanza

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18» N° 442


 

Dos

Type: T2m /s1/s1.1                                              (fb302m)

Ethnie: Mbunda

Vernaculaire: –

Pays: Zambie

Dimension: 22 cm

Matériau: bois, métal, corde

Clavier: irrégulier – 8 ? lg. (arrondies)

Décoration: table cintrée; motifs géométriques entourant une représentation en bas-relief et à l’identique sur chaque face d’un masque semblable au pwo des Tshokwe

Remarque: la tringle des sonnailles à disparue; suspente en corde


 

Type: T2m /s1/s1.1                                              (fb304m)

Ethnie: Tshokwe

Vernaculaire: kakolo ndondo ?

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 23 cm

Matériau: bois, métal

Clavier: irrégulier – 8 lg. (arrondie ?)

Décoration: de triangles en frises mapembe ou dessins de la vipère du Gabon

Remarque: sanza à talon surmonté d’un chevalet postérieur rapporté, cette sanza pourrait donc être classée dans le type suivant (voir type 3m); absence de sonnailles au bord antérieur

 

 


 

Dos

Type: T2m /s1/s1.1                                           (fb300m)

Ethnie: Luba

Vernaculaire: kadimba / kizanzi

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 18 cm

Matériau: bois, métal, corde

Clavier: irrégulier – 8 lg. (arrondies)

Décoration: motifs géométriques sur les bords antérieur et postérieur de la table

Remarque: la tringle des sonnailles manque; suspente en corde

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18» N° 442


 

Dos

Type: T2m /s1/s1.2                                           (fb320m)

Ethnie: Luba

Vernaculaire: kyanya

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 19 cm

Matériau: bois, métal

Clavier: en pointe – 8 lg. (arrondies)

Décoration: stries aux quatre coins de la table; stries en V sur les bords latéraux

Remarque: tringle munie de 1 sonnaille

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18» Borel F. – Les sanza, 1986 «Groupe VI»


 

Dos

Type: T2m /s1/s1.2                                              (fb332m)

Ethnie: Luba

Vernaculaire: kyanya

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 18 cm

Matériau: bois, métal, corde

Clavier: irrégulier – 9 lg. (arrondies)

Décoration: stries aux quatre coins de la table; stries aux deux coins postérieurs du dos de la table

Remarque: tringle munie de 2 sonnailles; petite calebasse de résonance attachée à la table; suspente en corde

 Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18» Borel F. – Les sanza, 1986 «Groupe VI»


Dos

Type: T2m /s1/s1.2                                              (fb326m)

Ethnie: –

Vernaculaire: –

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 23 cm

Matériau: bois, métal, fibres

Clavier: droit – 7 lg. (carrées)

Décoration: motifs géométriques obliques gravés en dessous du clavier

Remarque: languettes ligaturées à la table par des fibres végétales; des petits anneaux métalliques (sonnailles) sont enfilés sur les languettes, qui débordent fortement la partie postérieure de la table

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18»

Borel F. – Les sanza, 1986 «Groupe VI»


Dos

Type: T2m /s1/s1.2                                           (fb327m)

Ethnie: –

Vernaculaire: –

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 20 cm

Matériau: bois, métal

Clavier: dépareillé– 7 lg. (disparates)

Décoration: néant

Remarque: clavier dépareillé et table en mauvais état; absence de trou de résonance et de sonnailles

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18» Borel F. – Les sanza, 1986 «Groupe VI»


 

Type: T2m /s1/s1.2                                              (fb329m)

Ethnie: Luba

Vernaculaire: –

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 22 cm

Matériau: bois, métal

Clavier: irrégulier – 9 ? lg. (disparates)

Décoration: stries aux quatre coins de la table

Remarque: une tringle munie de 2 sonnailles est plantée dans la partie antérieure de la table, probablement qu’une deuxième tringle de sonnailles située en dessous manque ?; absence de trou de résonance

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18» Borel F. – Les sanza, 1986 «Groupe VI»


 

Type: T2m /s1/s1.2                                              (fb331m)

Ethnie: –

Vernaculaire: –

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 20 cm

Matériau: bois, métal

Clavier: irrégulier – 9 lg. (arrondie + carrées)

Décoration: néant

Remarque: tringle des sonnailles manque

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18» Borel F. – Les sanza, 1986 «Groupe VI»


Type: T2m /s1/s1.2                                           (fb328m)

Ethnie: Binja / Ombo

Vernaculaire: lusukia

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 30 cm (avec le dépassement des languettes)

Matériau: bois, métal, fibres, corde

Clavier: en éventail ,- 8 lg. (arrondies + carrées…)

Décoration: néant

Remarque: la partie antérieure de la table est percée d’un trou destiné à recevoir une baguette qui à l’extrémité libre reçoit une calebasse embrochée dont on sectionné une calotte. Le musicien pressant la section de la calebasse contre son estomac; les languettes débordant la partie postérieure de la table de résonance sont fabriquées à partir de baleines de parapluie; absence de la tringle des sonnailles

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18» N° 407

 


Type: T2m /s1/s1.2                                              (fb330m)

Ethnie: jonga

Vernaculaire: losukia

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 17 cm

Matériau: bois, métal

Clavier: en éventail – 6 lg. (arrondies + carrées)

Décoration: table très cintrée décorée sur les deux faces de motifs géométriques en stries

Remarque: la partie antérieure de la table est percée d’un trou oblique (pour recevoir un système de résonance identique au cas précédent); les languettes fabriquées à partir de baleines de parapluie; absence de la tringle des sonnailles; petits trous à la partie postérieure, peut-être destinés à recevoir un système de sonnailles ?

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18» N°406, 408,410


 

Dos

Type: T2m /s1/s1.2                            (fb324m& fb324am)

Ethnie: Tshokwe

Vernaculaire: kakolo ndondo

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 32 cm

Matériau: bois, métal, calebasse ?

Clavier: 2 sect. obliques – 8 lg. (arrondies)

Décoration: représentation en haut-relief du masque féminin pwo dont le front est orné du motif cruciforme tshingelyengelye et sur chaque joue du tatouage en croix mupila; la partie postérieure et antérieure de la table est décorée de motifs tukone; tout le pourtour de la table est festonnée

Remarque: tringle munie de 1 sonnaille; calebasse ? de résonance fixée au dos de la table par agrafage; séparation du clavier en deux sections de chacune quatre languettes


Dos

Type: T2m /s1/s1.2                                              (fb325m)

Ethnie: Tshokwe

Vernaculaire: kakolo ndondo

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 21 cm

Matériau: bois, métal

Clavier: en pointe – 9 ? lg. (carrées ?)

Décoration: représentation en haut-relief du masque féminin pwo dont le front est orné du du tatouage de cicatrice en bourrelet mupila; entouré d’un décore de triangles en frise mapembe; la partie antérieure est elle aussi décorée d’une frise de triangles mapembe

Remarque: la table de cette sanza est probablement la récupération d’un autre élément décoratif; absence de la tringle des sonnailles


 

Dos

Type: T2m /s2/s2.1                                           (fb350m)

E
thnie
: Luba

Vernaculaire: kyanya

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 20 cm

Matériau: bois, métal

Clavier: double en terrasse – 16 lg. (arrondies)

Décoration: néant

Remarque: la tringle des sonnailles probablement fixée sur la face avant et antérieure de la table ,manque

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18»


 Type: T2m /s2/s2.1                                              (fb351m)

Ethnie: Luba

Vernaculaire: kyanya

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 28 cm

Matériau: bois, métal

Clavier: double en terrasse – 18 lg. (arrondies)

Décoration: néant

Remarque: 3 plaques de fer blanc superposées et fixées à la table par un lien métallique font office de sonnailles; des petits anneaux métalliques (sonnailles) sont enfilés sur les languettes fabriquées à partir de baleines de parapluie; quelques unes de celle-ci débordant la partie postérieure de la table de résonance

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18»


 

Dos

Type: T2m /s2/s2.2                                           (fb360m)

Ethnie: Lunda / Luba

Vernaculaire: tshisanji

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 21 cm

Matériau: bois, métal

Clavier: triple en terrasse ,- 19 lg. (carrées)

Décoration: une croix au milieu de la table

Remarque: tringle munie de 2 sonnailles fixée sur la face avant et antérieure de la table

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18»

 


Dos

Type: T2m /s2/s2.2                                              (fb361m)

Ethnie: Lunda / Luba

Vernaculaire: tshisanji

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 21 cm

Matériau: bois, métal

Clavier: triple en terrasse ,- 19 lg. (carrées)

Décoration: gaufrage sur les arêtes postérieures, lignes horizontales sur la partie postérieure et antérieure; cupules décorant la face avant

Remarque: quatre tringles munie chacune de 2 sonnailles fixées sur la face avant et antérieure de la table; deux tringles munies de 2 sonnailles fixées au niveau de la barre de pression: touches des languettes très relevées

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18»


 

 

Type: T2m /s2/s2.2                                              (fb362m)

Ethnie: luba

Vernaculaire: –

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 20 cm (sans la calebasse)

Matériau: bois, métal, calebasse, fibre, corde

Clavier: irrégulier – 18 lg. (arrondies)

Décoration: néant

Remarque: la calebasse de résonance est en mauvais état avec réparation; elle est renforcée sur le pourtour d’un tressage en fibres et munie de 3 paires de sonnailles; la sanza est ligaturée à la calebasse à l’aide de fibres et de cordes; résine ? collée au milieu de la table

Réf.: Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 «Groupe 18»



DESCRIPTION GENERALE DES SANZA DE TYPE 3m

Sanza à languettes métalliques sur table « creusée » avec talon formant chevalet postérieur / sans résonateur (T3m)

· La table en bois à la forme d’une pelle ou d’une lame de hache. Le côté postérieur est plein sur un cinquième environ de la longueur de la table; il forme une sorte de talon qui fait office de chevalet postérieur. Le reste de la table a été creusé en laissant deux rebords latéraux.

· Le chevalet antérieur est une lame métallique droite posée sur le champ et insérée dans les rebords latéraux. Le bord antérieur de la table est arrondi

· Le clavier, est composé de languettes, faites de lamelles métalliques maintenues par une barre de pression qui enserre la table de résonance.

· La table est décorée de motifs géométriques incisés. Le bord postérieur de ces sanza est souvent ornementé de une ou deux têtes.

· Le corps de résonance, si il est présent est une calebasse coupée et évidée fixée à la table par des liens en fibres végétales. La table de chacune de ces sanza est percée d’un trou acoustique sur lequel est tendu une membrane vibrante en cocon d’araignée. Le rôle de cette membrane consiste à brouiller le son, technique que l’on à déjà constatée par exemple sur les xylophones.

Ces sanza proviennent de la région Ouest du lac Tanganika dans la R.D. du Congo et la Zambie. Elles sont répertoriées par Laurenty comme « Groupe 18: Sanza type Nord-Angola-Kasaï; lot 8  du N° 438 à 442». Cette région est peuplée par les Tabwa, Zela, Rungu, Kaonde, Luba… .

Chez les Tabwa (Maurer & Roberts – 1985) distinguent quatre grandes catégories:

1. Le likembe (en caissette formant résonateur) – Voir description Type 6m

2. Le kasela ressemble au likembe avec des touches plus larges produit un son plus grave

3. Le kabwai, plus petit que le likembe, est muni d’un résonateur en calebasse.

4. Le kankobele, est distinct des types précédents, car il est orné d’une ou deux têtes sculptées (parfois trois). Les scarifications des Tabwa de cette région, sont suggérées par les motifs bordant la table d’harmonie du kankobele. Autrefois de tels instruments étaient associés au culte butwa et par conséquent ne servaient que dans un contexte rituel et sacré. Le butwa, pratiqué approximativement jusqu’à la première guerre mondiale « pour supprimer l’égoïsme et faire progresser la vie sociale en offrant son aide à ses membres », contribuait à la « lutte contre les forces de la nature ».Type 3m

Si ces sanza du TYPE 3m présentent le même caractère morphologique de base qui est le chevalet postérieur en talon, des différences peuvent être relevés, notamment dans l’ornementation, la forme et la matière du chevalet antérieur.

Série 1: Sanza à 1 tête (s1)

S1.1 – Sanza à 1 tête à chevalet antérieur droit en métal (s1.1)

S1.2 – Sanza à 1 tête à chevalet antérieur droit en bois (s1.2)

S1.3 – Sanza à 1 tête à chevalet antérieur en forme de U en métal (s1.3)

Série 2: Sanza à 2 têtes (s2)

S2.1 – Sanza à 2 têtes à chevalet antérieur droit en métal (s2.1)

S2.2 – Sanza à 2 têtes à chevalet antérieur droit en bois (s2.2)

Série 3: Sanza sans tête (s3)

Bibliographie sélective

Borel F. – Les sanza, 1986 – p. 108 à 117 * Dagan E. A. – Quand l’Art s’allie à la nature, 1988 – p. 145 * Laurenty J. S. – Les sanza du Congo, 1962 – pl. XL  n° 438 à 441 * Périodique – Art d’Afrique Noire,  n° 24 / 1977  – p. 32 * Polfiet L. – Bodies of resonance, 1985 – p. 43 * Rivière M. – Les chefs d’oeuvres africains des collections privées française, 1975 p. 158 * Roberts & Maurer – Tabwa, 1985 – p.264 & 265  n° 316 à 323 & p. 277 n° 410 & 411 * Vente – Christie’s (New York), 1997 – n° 338 * Exposition – Roots of american jazz (New Orleans), 1995 – p. 1 * Cogdell J + Kubik G. – Turn up the volume, 1999 – p. 242, 243 * Bantje H. – Kaonde, 1978 * Afrika Museum Berg en Dal – Forms of Wonderment, 2002, Vol. 2 p. 4??


Dos & Côté

Type: T3m /s1/s1.1                                           (fb400m)

Ethnie: Tabwa

Vernaculaire: kankobele

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 23 cm

Matériau: bois, métal, matières diverses

Clavier: irrégulier – 8 lg. (arrondies)

Décoration: tête (aux joues scarifiées) surmontant un long cou orné d’un double collier en perles métalliques colorées. Les rebords latéraux et le bord antérieur de la table est incisé de motifs géométriques

Remarque: l’espace entre le talon et le chevalet antérieur est rempli de matières diverses (cocon …); la table de résonance est percée latéralement de trous où sont attachés la calebasse de résonance; trou acoustique avec membrane vibrante en dessous des languettes.

Réf.: Roberts & Maurer – Tabwa, 1985


 

Dos & Côté

Type: T3m /s1/s1.1                           (fb401m)

Ethnie: Tabwa

Vernaculaire: kankobele

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 22 cm

Matériau: bois, métal, matières diverses

Clavier: irrégulier – 8 lg. (carrées)

Décoration: au bord postérieur, tête surmontant un long cou orné d’un collier en crin (poil ?) tressés

Remarque: l’espace entre le talon et le chevalet antérieur est rempli de matières diverses (cocon …); la membrane recouvrant le trou acoustique a disparu; barre de pression présentant aux deux extrémités un enroulement en forme d’anneau

Réf.: Roberts & Maurer – Tabwa, 1985


Dos

Type: T3m /s1/s1.1                                              (fb404m)

Ethnie: Tabwa

Vernaculaire: -kankobele

Pays: R.D. du Congo

Dimension: 23 cm

Matériau: bois, métal, matières diverses

Clavier: en pointe – 9 lg. (carrées)

Décoration: sur le bord postérieur  tête (aux joues scarifiées) surmontant un cou orné d’un double collier de perles colorées. Les rebords latéraux sont incisés de motifs géométriques; quelques motifs géométriques incisés sur la partie antérieure du dos

Remarque: l’espace entre le talon et le chevalet antérieur est rempli de matières diverses (cocon …) la membrane recouvrant le trou acoustique a disparu

Réf.: Roberts & Maurer – Tabwa, 1985